Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Trois hébergements idéaux pour musarder en Provence cet été

Le clapotis de l’eau des fontaines, le parfum de collines, la lumière d’or, les parties de pétanque, les vins du sud et les saveurs ensoleillées… Nos bonnes adresses pour des vacances raffinées, empreintes de douceur et d’authenticité.

Une collection de jolies maisons à louer

Un atelier d’artiste dans le Luberon, une maison de village à Saumane dans les monts de Vaucluse, un cabanon dans les calanques (prochainement)… La collection de maisons de vacances Enamoura propose cinq adresses d’exception en Provence où goûter à l’ art de vivre méditerranéen, apéritif sous la tonnelle enguirlandée de lampions ou bain sous les lumières rasantes du soir. Une décoration ciselée, mobilier ancien chiné ou autoédité et quelques pièces contemporaines, habille avec sensualité ces lieux de caractère aux murs en pierre apparente ou peints à la chaux. Notre coup de cœur ? Difficile de choisir entre une chapelle du Xe siècle agrippée au rocher de Saignon avec un bassin de nage taillé dans la pierre et un étourdissant point de vue à 360° sur le Luberon et le mont Ventoux, et une maison de ville avec bassin (photo) dans le vibrant quartier de Vauban à Marseille. On aime aussi le guide de la Provence de Magali Avignon, la fondatrice d’Enamoura.

Les maisons de vacances Enamoura . Location à la semaine ou le week-end, de 4 à 9 personnes, selon les adresses. À partir de 1000 € la semaine.

Le nouveau mas du Domaine de Marie (Luberon)

Au cœur d’une propriété viticole de 24 hectares, le mas Vermentino exalte les fondamentaux de la Provence. Gaëlle Le Boulicaut

Ce printemps, la famille Sibuet lève le voile sur sa dernière pépite : le mas Vermentino, une maison de vacances à louer avec services, sur le Domaine de Marie à Ménerbes. Au cœur de la propriété viticole de 24 hectares, à quelques minutes du caveau, ce mas de pierre avec ses poutres apparentes, ses véritables tommettes, son imposante cheminée, ses surfaces chaulées… exalte les fondamentaux de la Provence. Une beauté brute et authentique, polie avec une grande douceur (coussins en boutis, voiles en lin, jetés en laine vaporeuse). La demeure, dotée de six chambres avec salle de bains, d’un grand salon et d’une vaste cuisine où l’on refait le monde en dégustant un vin divin, s’ouvre sur un patio et son jardin de curé embaumant le thym , le romarin et la lavande. La piscine chauffée, à l’abri des regards, est accompagnée de chênes, de vignes et d’oliviers. Envie d’être davantage choyé, direction la maison mère, l’hôtel La Bastide de Marie pour son spa et sa table locale.

Le Mas Vermentino (Tél. : 04 90 72 54 21). À partir de 7700 € la semaine (pour 12 maximum), avec une gouvernante, les petits déjeuners et les goûters.

La Renaissance d’un hôtel à Bonnieux (Vaucluse)

À Bonnieux, l’Hôtel Capelongue – Beaumier compte désormais 37 chambres et suites habillées de bois clair. Presse photographique

« Tu pneus, ou tu pointes ? » Échappées du boulodrome, ces paroles pleines de soleil incarnent déjà ce « village » réinventé. À Bonnieux, l’Hôtel Capelongue – Beaumier rouvre le 28 mai après de longs travaux de rénovation menés par le cabinet d’architecture JAUNE assistés par l’Atelier Saint-Lazare (ex-be-poles). La vie s’y écoule autour de la « place centrale » en buvant une citronnade ou en lisant les nouvelles du jour, achetées à la librairie, et en lézardant au bord d’une des deux piscines, bercé par le chant des cigales. Quant aux 37 chambres et suites, elles s’habillent désormais de bois clair et d’un dégradé de tonalités rouge et rosée évoquant la terre. Dans les effluves de lavande et de pin, on choisira les activités du jour : balades (autour de la botanique, en poney, à bicyclette électrique…), course à vélo de route, escalade, trail, cinéma en plein air… Ou soin au spa, voire séance gastronomie à table de Noël Bérard, le chef nouvellement étoilé au Guide Michelin, qui officiera désormais dans un des deux restaurants de l’hôtel.

Hôtel Capelongue – Beaumier (Tél. : 04 79 33 01 04). À partir de 350 € la nuit en chambre double.

.

Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Où dormir à Barcelone à moins de 150 euros la nuit ? Nos dix hôtels préférés

LA SÉLECTION DU FIGARO – Avec ses immeubles Art nouveau et Art déco, dont ceux de Gaudi, ses boutiques, ses marchés et la mer proche, Barcelone s’impose pour les escapades d’un week-end voire d’une semaine. Pour concilier plaisir et budget, voici dix adresses aux tarifs très abordables.

Generator Barcelone, auberge pour tribus

Situé dans le quartier de Gracia, à 500 m du Passeig de Gràcia, sa déco hétéroclite est l’un de ses charmes. On aime ou pas ! Et son approche à la fois hôtel avec des chambres et suites, certaines prolongées de grandes terrasses et Hostel pour adultes – obligation d’avoir plus de 18 ans avec des mini-dortoirs de quatre à huit lits. L’ambiance s’en ressent, très cool. À savoir : une clim un peu bruyante perturbera les allergiques au bruit.

Les + : ses vues splendides depuis les terrasses élevées et le penthouse. Son bar (assez kitsch) où l’on peut, quasi à toute heure, boire et savourer quelques mets locaux.

Le prix : chambre individuelle à partir de 99 €, en dortoir 29 €.

Générateur Barcelone, Carrer de Còrsega, 373, 08037 Barcelone. Tél. : +34 932 20 03 77.

Colocataire Carla Fan, parfaitement minimaliste

Le Room Mate Carla est à 200 mètres du Passeig de Gràcia et à 5 minutes à pied de La Pedrera de Gaudí à Barcelone. Room Mate Carla / Photopresse

Autant l’avouer d’emblée, on adore cette collection d’hôtels urbains fondés il y a dix ans, par quatre amis d’enfance qui font systématiquement appel à des architectes de renom, autochtones pour qu’ils s’emparent des codes de la ville. Ici, Tomás Alía. Les 88 chambres très claires, peu de mobilier, aucune déco superflue, mais ultra-confortables déclinent des couleurs sobres. Super bien situé, au cœur de l’Eixample, quartier historique à quelques minutes de la Sagrada Familia, toujours en construction, de la Plaça Catalunya et des Ramblas.

Les + : le petit déjeuner (compris dans le prix) – pantagruélique et délicieux, servi jusqu’à midi et l’« Honesty bar » avec des cocktails… Waouh !

Le prix : à partir de 145 €.

Room Mate Carla, Carrer de Majorque, 288, 08037 Barcelone. Tél. : +34 934 76 33 96.

Sercopel Caspe, design et convivial

L’hôtel Sercopel Caspe possède une localisation parfaite pour arpenter Barcelone à pied. Sercopel Caspe / Presse photo

De l’espace, une déco dite moderniste et une localisation fabuleuse pour arpenter la ville à pied, rejoindre en quelques minutes le quartier gothique, la Sagrada Familia, le Passeig de Gràcia, et le quartier du Born. Un bon classique pour un séjour sans souci. Les 141 chambres, sobres et bien insonorisées, de ce quatre-étoiles sont vastes.

Les + : la cafétéria en rooftop, la salle de fitness et le parking.

Le prix : à partir de 110 €.

Sercopel Caspe, Carrer de Casp, 103, 08013 Barcelone. Tél. : +34 932 46 70 00.

Melia Barcelone Sarrià, amical pour la planète

Légèrement excentré, le Melià Barcelona Sarria propose toutefois un service comparable à celui d’un 5-étoiles à moins de 150 euros la nuit ! Melià Barcelone Sarria / Photopresse

Appartenant à la plus grande marque hôtelière d’Espagne, ce quatre-étoiles de 20 étages abritent 333 chambres dévoilant pour la plupart un panorama grandiose. Légèrement excentré mais très bien desservi par les transports en commun, bus notamment, il offre un service comparable à celui d’un 5-étoiles. Belle table méditerranéenne, le « Nonna Maria », réputée entre autres pour ses pizzas décalées. Les amoureux des boutiques hôtels confidentiels passeront toutefois leur chemin.

Les + : son spa YHI son espace forme et ses efforts en matière de développement durable qui lui valent d’être certifié EarthCheck par le Global Sustainable Tourism Council.

Le prix : à partir de 139 €.

Melià Barcelone Sarria, Av. de Sarrià, 50, les Corts,08029 Barcelone. Tél. : +34 934 10 60 60.

Hôtel Atlantis by ATBCN, l’accueil

Malgré son côté désuet, cet hôtel est idéalement situé à 2 mn de la place de Catalogne. Hôtel Atlantis par Atbcn / Photo presse

Non loin de la place de Catalogne, des Ramblas et du marché de la Boxera, ce trois-étoiles vaut d’abord par sa situation. Loin de bouder ses 50 chambres très classiques, un rien démodées, les hôtes apprécient leur calme et leur taille. Bravo aux réceptionnistes invites à donner leurs adresses de boutiques, de restos, de lieux insolites. Le café bar s’anime le soir chacun et échange spontanément ses bons plans.

Les + : le généreux petit déjeuner en buffet, compris dans le prix, le room-service 24/24, rare dans un trois-étoiles et la possibilité de retenir une place de parking.

Le prix : à partir de 120 €.

Hôtel Atlantis par Atbcn, Carrer. de Pelai, 20, 08001 Barcelone. Tél. : +34 933 18 90 12.

Hôtel Barcelone Universal, et plouf !

Spacieuses et lumineuses, les chambres Privilège se présentent aux étages supérieurs de l’hôtel, offrant une splendide vue panoramique sur Barcelone. Hôtel Barcelone Universal / Photo presse

Zou, avant de se balader ou en rentrant, on grimpe au dixième étage pour étirer ses muscles et se rafraîchir dans la piscine de belle taille, formant un coude. Les mercenaires iront aussi parfaire leur silhouette au centre de fitness avant de s’exposer sur la plage, pas si loin du centre. Les chambres épurées, lumineuses, sont au-dessus des normes d’un quatre-étoiles urbain, quasi luxueuses.

Les + : le solarium et les deux terrasses pour prendre à la fois le soleil, un pot et… des photos. Influenceur(se) bienvenue !

Le prix : à partir de 100 € avec petit déjeuner.

Hôtel Barcelona Universal, Av. del Parallel, 76-80, 08001 Barcelone. Tél. : +34 935 67 74 477.

Arc La Rambla, à la rencontre de Christophe Colomb

Son emplacement privilégié, vous permettra de découvrir à pied les sites architecturaux et culturels incontournables de Barcelone. Arc La Rambla / Presse photo

Dominant la célèbre promenade des Ramblas, ce trois-étoiles invite à la progression de la Plaça de Catalunya aux Drassanes, anciens arsenaux royaux, chantiers de construction navals désormais désaffectés. On salue au passage Christophe Colomb ou plus exactement sa statue perchée en haut d’une colonne désignée là où le navigateur débarque d’Amérique, en 1493. Au retour, on apprécie la sérénité de l’Arc, de ses 98 chambres dont 32 avec balcon et vue sur les Ramblas. Les plus grandes peuvent accueillir 2 adultes et 2 enfants.

Les + : l’organisation de visites sur-mesure dans la ville et aux alentours grâce aux connexions des concierges et le solarium très cosy au 5e étage.

Le tarif : à partir de 120 €.

Hôtel Arc La Rambla, La Rambla, 19, 08002 Barcelone. Tél. :+34 933 01 97 98.

Hôtel Seventy Barcelona, ​​un bel accord

Le Seventy Barcelona est l’un des établissements les plus en vue du moment et déjà un incontournable de l’hôtellerie barcelonaise. Soixante-dix Barcelone / Photo presse

On craignait d’être déçu n’aimant pas trop les hôtels avec un nombre de chambres conséquent, 144. Comme quoi les a priori sont efficaces puisqu’on a succombé aux charmes de ce quatre-étoiles où tout matche, un décor très sympa, un accueil plus que parfait, un hall énorme et étonnant de 1500 m2, vitré. On a cité assidûment The Kitchen & Timeless à la cuisine très saine, très fraîche et moins, The Cors pour des cocktails. Bien évidemment on a usé et abusé de la piscine au 7e étage et pour repartir lisse comme un pétale de lys on s’est offert un petit, petit soin au spa.

Les + : « Le patio » ombré d’oliviers pour prendre un verre, flâner et le jardin solarium planté d’herbes folles.

Le prix : à partir de 140 €.

Lire l’avis d’expert

Hôtel Seventy, Barcelone, Carrer de Còrsega, 344, 352, 08037 Barcelone. Tél. : +34 930 12 12 70.

BB Hotel Barcelona Viladecans, prix mini et maxi efficacité

Le B&B Hotel Barcelona Viladecans propose des hébergements à Viladecans, à seulement 220 mètres de la gare. BB Hôtel Viladecan / Photo presse

Fondée par des Bretons pour contrecarrer Airbnb, entre autres, cette chaîne d’hôtels baptisée, pour donner le change, B&B, concilie prix imbattables, design et sens du service. Celui-ci, situé près de la gare Renfe, donc pas en ville, permet d’accéder au cœur de Barcelone en 15 minutes, 20 en voiture. Réception et café avec thés et café gratuits, ouverts 24/24, 216 chambres très spacieuses, et le matin un petit déjeuner appétissant pour bien commencer la journée.

Le + : un parking couvert, surveillé gratuit et un personnel très dispo.

Le tarif : à partir de 54 €.

BB Hôtel Viladecans, Avinguda Olof Palme, 08840 Viladecans, Barcelone. Tél. : +34 932 993 658.

Hôtel Olivia Balmes, à quelques centimes près

Le Olivia Balmes Hotel est une oasis en plein centre de Barcelone. Olivia Balmes / Presse photo

Un coup de cœur tel qu’on le sélectionne malgré sa première chambre qui dépasse, sauf promotions concernées, de 3 € le prix plafond qu’on s’était fixé mais c’est justifié. Cet hôtel design, quatre étoiles au cœur de l’Eixample, de 128 chambres sur huit étages, parfaitement insonorisées, lumineuses, assure un sommeil réparateur.

Les + : au « Seventeen », son restaurant, on se régale d’assiettes généreuses catalanes. Et surtout… on se détend à fond dans sa grande piscine découverte !

Le prix : à partir de 153 €, grande suite familiale pour 3 à partir de 209 €.

Hôtel Olivia Balmes, Carrer de Balmes, 117, 08008 Barcelone. Tél. : +34 932 14 41 63.

.

Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Après deux ans d’attente, l’Aman New York ouvre enfin en août

La très exclusive enseigne hôtelière s’apprête à dévoiler son nouveau sanctuaire urbain au sein de l’emblématique Crown Building à Manhattan.

Annoncée officiellement à l’automne 2017 et initialement prévue pour 2020, l’ouverture sans cesse reportée de l’Aman New York vient d’être finalement dévoilée par le groupe hôtelier de luxe : l’établissement accueillera ses premiers hôtes le 2 août 2022.

Le bâtiment, conçu en 1921 par Warren & Wetmore, architectes parmi les plus emblématiques de New York (Grand Central Station, Helmsley Building) est situé dans le Crown Building, à l’angle de la 5e avenue et de la 57e rue. En pénétrant, les Aman accros accéderont directement au 14e étage, où un atrium à double hauteur donne un sentiment d’immensité face à Central Park. La zénitude de la marque a encore une fois été réinventée dans cet environnement urbain, nous transportant loin du rythme effréné de Manhattan. Cet Aman, œuvre de l’architecte vedette Jean-Michel Gathy du cabinet Denniston, compte outre ses 83 chambres et suites, les 22 premières résidences urbaines du groupe, dont un penthouse sur cinq niveaux.

Un spa unique de 2300 m2

Concrétisation de la plus poussée de la philosophie d’Aman Wellness dans cette partie du monde, l’Aman Spa de l’Aman New York offre un éventail complet d’installations dédiées au bien-être, dont notamment une piscine intérieure longue de 20 mètres. Aman / Presse photo

Chaque suite disposera d’une cheminée centrale, une première à New York ; de leur côté, les salles de bains, gigantesques et généreuses, ont été aménagées avec de grandes baignoires ovales, des douches en marbre à effet pluie et des lavabos à double vasque. Le grand luxe !

Les vrais plus : un spa sur trois étages de 2300 mètres carrés, une spectaculaire piscine de vingt mètres, un club-bar de jazz, un cigare-lounge, un rooftop avec vue sur New York et deux restaurants : Arva, l’emblématique table conviviale signée italienne Aman , et Nama et son concept culinaire japonais qui réinterprète la tradition du washoku (une pratique sociale basée sur un ensemble de savoir-faire, de connaissances et l’utilisation de produits locaux, NDLR) et où l’on pourra déguster une méthodiquement préparée par un chef sushi.

L’Aman New York en photos

L’hôtel Aman New York en images

Accéder au diaporama (6)

L’Aman New York a rejoint l’Amangani dans le Wyoming et l’Amangiri dans l’Utah en tant que troisième destination du groupe aux États-Unis. Dans les cartons de projets à venir, ce trio sera bientôt accompagné par l’Aman Miami (dont l’ouverture est prévue en 2024).

Les réservations ouvriront le 25 juillet 2022, pour des séjours à partir du 2 août 2022. Reste un dernier détail, les prix. Ils seront annoncés en juillet.

Aman New York, The Crown Building, 730 Fifth Avenue, New York, NY 10019. Tél. : +1 212 201 8888.

.

Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Dix adresses pour dormir près des châteaux de la Loire

Après une journée passée à visiter Chambord, Azay-le-Rideau, Amboise ou Chenonceau, il est temps de se trouver un joli hôtel pour profiter au mieux de cette escapade dans le Val de Loire. Voici dix bonnes adresses au plus près des châteaux, entre 50 euros et 270 euros la nuit.

Au hasard des méandres du fleuve et des forêts, la Vallée de la Loire, égrène un millier de châteaux des plus connus, Chambord, Cheverny, Chenonceau, Blois, Amboise, aux plus intimistes, tel Troussay, le plus petit. Pour les découvrir, chacun à son rythme, dix escales hôtelières plus ou moins étoilées. En attendant l’ouverture, en juin, de Fleur de Loire à Blois, cinq-étoiles écoresponsable du chef étoilé Christophe Hay.

Le Brame de Sologne : pour la sérénité

Près du château de Chambord, voilà un trois-étoiles comme on les aime, sans prétention. Le Brame de Sologne / Photopresse

Bardage en bois, toiture végétalisée, plastique réduit, bravo ! Près du château de Chambord, voilà un trois-étoiles comme on les aime, sans prétention, chaleureux, aux 20 chambres dont 6 suites très agréables à vivre. En prime, un espace bien-être hammam et sauna, privatisable. Et, la bonne idée pour combler les petites et grandes faims en l’absence d’une vraie table, des planches apéro bien garnies pour deux… à 19 € ou à dîner, un grand choix de bocaux de la maison Bocaux du bocage, avec entrée , plat dessert, à déguster dans sa chambre ou dans le restaurant, 26 €. Avec de bons vins vendus à prix très raisonnable. Petits déjeuners copieux en buffet. À partir de 80 €.

Le Brame de Sologne, 4 bis route de Sologne, 41500 Muides-sur-Loire. Tél. : 02 55 59 05 24.

Hôtel L’Orée des Châteaux : miniprix, maxi-sourire

Idéalement situé sur la route des châteaux de La Loire, L’Orée des Châteaux à Bracieux est à seulement 10 kilomètres de Chambord et Cheverny et 20 kilomètres de Blois. L’Orée des Châteaux / Photo presse

Récemment rénové, près de Chambord et de Cheverny, ce deux-étoiles se prête tout autant aux séjours en couple qu’en famille grâce à ses chambres et appartements dédiés. La carte de son restaurant propose des pizzas revisitées avec des produits régionaux. Le petit déjeuner buffet mixe aussi friandises, en majorité régionales, salées et sucrées ». L’accueil souriant, attentionné et efficace emporte vite l’adhésion des plus ronchons. A partir de 50 €.

Hôtel L’Orée des Châteaux, 9bis route de Blois, 41250, Bracieux. Tél. : 02 54 46 40 19.

Le Saint-Florent : nuits calmes pour becs sucrés

Le Logis Hôtel le Saint Florent ***, situé à Mont-près-Chambord à 10 minutes des châteaux de Chambord et de Cheverny. Logis Le Saint-Florent / Photo presse

Comme beaucoup d’hôtels ayant profité du confinement pour se refaire une beauté, ce trois-étoiles labellisé Logis (catégories Cosy et Gourmand) brille comme un sou neuf, avec ses 17 chambres pimpantes, rénovées. Peu de charme certes, mais bien pour un séjour quasi à l’ombre des châteaux avec son sauna privatisable et la possibilité de louer des vélos. Côté resto, carte courte, trouée par le chef, propriétaire des lieux. Menu très correct à 25 € aux succulents desserts. Chambre à partir de 70 €. Qui dit mieux ?

Logis Le Saint-Florent, 14 rue de la Chabardière, 41250 Mont-près-Chambord. Tél. : 02 54 70 81 00.

Hôtel de la Sologne : au cœur de Beaugency

L’Hôtel de la Sologne est situé sur une place arborée, au pied d’une abbatiale. Les chambres sont au calme, tout en étant au centre du vieux Beaugency. Hôtel de la Sologne / Photopresse

Son harmonieuse façade en pierre du XVIIIe siècle ne dépare pas le quartier historique de Beaugency, petite ville réputée pour son château des XVe et XVIe siècles et ses demeures Renaissance. Agréable de gagner à pied le centre, le soir, pour dîner ou tout simplement se balader. Les 15 chambres, dont certaines familiales pour quatre, de belle taille, au calme, avec leur vaste salle de bains justifient ses 3 étoiles. À partir de 65 €.

Hôtel de la Sologne, Place Saint-Firmin, 45190 Beaugency. Tél. : 02 38 44 50 27.

Le Clos d’Amboise : chez Gargantua

Le Clos d’Amboise est situé au cœur de la ville authentique et pittoresque de la Cité Royale. Le Clos d’Amboise / Photopresse

Autre coup de cœur, cette maison patriarcale du XVII siècle, où vécut Jean Langlois, grand écuyer et maréchal de Logis de Louis XIV et Louis XV, devenue quatre-étoiles cosy. Certaines de ses chambres et suites concernant le château. Une situation d’exception au cœur de la ville, près de tous les centres d’intérêt dont le château royal, l’un des trois de la Loire (les deux autres étant Chambord et Blois), le Clos Lucé de Léonard de Vinci ou encore les jolies rues commerçantes. Un séjour aux petits oignons, dans le grand parc où les roses flirtent avec de grands cèdres. Le soir, on savoure les spécialités du chef soit dans l’élégante salle, soit en terrasse. Menu premier 30 €, à la carte, compter 50 €. Chambre à partir de 152 €.

Le Clos d’Amboise, 27 rue Rabelais, 37400 Amboise. Tél. : 02 47 30 10 20.

Le château de la Giraudière : grande maison, bel accueil

Au cœur de la Sologne des Étangs et aux portes de la Vallée de la Loire, le calme de la propriété est idéal pour y trouver quiétude et intimité. Château de la Giraudière / Photopresse

Cinq chambres et suites au cœur de ce joli bâtiment du XVIIIe siècle entouré d’un parc paysager aux chênes centenaires et de 600 hectares de terres. Dîner aux chandelles dans le château ou sur la terrasse l’été, petit déjeuner soigné et bon participer largement aux plaisirs du séjour. Prêt de bicyclette pour filer jusqu’à Chambord, produits de courtoisie bio Maison Caulières, comme à l’hôtel de Crillon, et depuis ce printemps un bassin de nage pour se rafraîchir après avoir arpenté Chambord tout proche. À partir de 180 €.

Château de la Giraudière, La Giraudière, 41220 Villeny. Tél. : 06 37 21 34 85.

Les Hautes Roches : troglodyte chic

Ce Relais & Châteaux concilie le charme de 14 chambres et suites très design, dont une partie troglodyte. Les Hautes Roches / Photopresse

Surplombant la Loire, niché en partie dans la roche, comme les maisons troglodytes alentour, ce Relais & Châteaux concilie le charme de 14 chambres et suites très design, dont une partie troglodyte justement, et une table étoilée, celle du chef Didier Edon. Le décor rêvé pour « faire la route des châteaux » et visiter les caves proches de Vouvray, un des vins de Loire les plus réputés, tranquilles ou pétillants. Au restaurant, le chef marie avec intelligence produits du terroir et produits de la mer (il est Breton). Son premier menu en 5 services est à 76 €. À la carte, compter 100 €. Chambre à partir de 270 €.

Les Hautes Roches, 86 quai de la Loire, 37210 Rochecorbon. Tél. : + 02 47 52 88 88.

Grand Hôtel du Lion d’Or à Romorantin : Histoire de France et de famille

Construit en 1530 par un ami du roi François 1er, cet hôtel particulier Renaissance fut la résidence des premiers échevins et maîtres drapiers de la ville. Grand Hôtel du Lion d’Or / Photo presse

Résidence des premiers échevins de la ville, construite au XVIe siècle, par un noble, ami de François 1er, la bâtisse Renaissance, est auberge depuis 1774, Les Clément, père étoilé, maman attentive à la décoration et fille au service chouchoutent les hôtes des 16 chambres et suites de ce Relais & Châteaux, un des premiers membres de la chaîne. Séjour gastronomique avec une jolie cuisine du terroir, menu à partir de 120 €. Organisation d’expériences sur-mesure possibles, écoute du brame du cerf dans un abri en forêt, survol en Cessna ou montgolfière des châteaux. Chambre, à partir de 210 €.

Grand Hôtel du Lion d’Or, 69 Rue Georges Clemenceau, 41200 Romorantin-Lanthenay. Tél. : 02 54 94 15 15.

Relais de Chambord : le voisin de François 1er

Le Relais de Chambord profite d’un cadre royal et unique face au château, joyau de la Renaissance et de la vallée de la Loire. Relais de Chambord / Photopresse

Small Luxury Hotel of the world, ce quatre-étoiles est le seul hôtel dans l’enceinte même du château. Une poignée de ses 55 chambres et suites ouvre sur la demeure de François 1euh, d’autres sur le Cosson, cours d’eau la séparant du château, et certaines, moins glamour sur le parking. Les plus hardis opteront pour la toue (sorte de barque à fond plat) – cabanée sur l’eau… Ayant décroché pour 50 ans la concession des lieux, appartenant au domaine de Chambord, l’homme d’affaires Frédéric Jousset, s’est attaché les services de l’architecte Jean-Michel Willmotte pour réparer le très vieillissant Hôtel Saint Michel. Trois tables : gastronomique (menu découverte 90 €) brasserie (salades, burgers, sandwichs — et bar en terrasses. Donnez un spa Nuxe pour un séjour, royal ou presque. Coups de cœur pour les chambres 122 et 215. À partir de 172 € sans vue sur le château, 290 € avec.

Le Relais de Chambord, place Saint Louis, 41250 Chambord. Tél. : 02 54 81 01 01.

Les Sources de Cheverny : en trois coups de pédale, le château

Autour des étangs, des cabanons en bois noirci en forme de longères contemporaines sont dessinés et coiffés d’un patchwork de toits en zinc et ardoise – clin d’œil aux hameaux des alentours. La suite du Baron perché et son belvédère. Éric Martin / Le Figaro Magazine

Ouvert en 2020, entre bois, vignobles et pâturages, le cinq-étoiles compte 49 chambres et suites éparpillées entre le château du Breuil du XVIIIe siècle et les cabanes chics. Deux tables : « Le Favori » qui a décroché une étoile (menu à partir de 120 €), « l’Auberge » bistronomique avec de belles grillades (menu à partir de 32 ) , ont même s’ajouté un bar à vins. Piscines, chevaux, vélos, balades en toue sur la Loire, vol en montgolfière, et superbe spa ouvrant sur la nature. Le ton est donné, bobo de bobo. À partir de 200 € en basse saison, les prix s’envolent les week-ends et l’été.

Les Sources de Cheverny, 23 route de Fougères, 41700 Cheverny. Tél. : 02 54 44 20 20.


À VOIR AUSSI – Le château de Versailles vu par Franck Ferrand

.