Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

dix rooftops pour prendre un verre, dîner marocain ou danser au sunset

De la médina à la palmeraie en passant par la ville nouvelle de Guéliz, Marrakech a vu fleurir les terrasses haut perchées avec vue plus ou moins dégagée sur les montagnes de l’Atlas et les monuments emblématiques de la ville rouge. Nos bonnes adresses.

Ville basse à l’origine avec des riads dépourvus d’étages, Marrakech cède aujourd’hui à la mode du perchoir. Côté ville nouvelle mais aussi de plus en plus en médina, se hisser sur un toit-terrasse au soleil ou dans le vent tiède du soir est devenu un nouvel art de vivre. Lounges végétalisés en écho aux jardins parfumés, rooftops taillés pour boire un verre à l’heure du coucher de soleil et des soirées électro face à l’Atlas, terrasses pour se régaler de spécialités locales après s’être nourri d’art et d’ histoire… Voici notre top 10 des rooftops de Marrakech.

Vues sur la Koutoubia

EL FENN, COOL CHIC & SUNSET D’ANTHOLOGIE

D’une superficie de 1 300 m2, le toit terrasse d’El Fenn offre une vue imprenable sur La Koutoubia ainsi que sur les toits de Marrakech. El Fenn / Presse photo

À deux pas de Jemaa El Fna, la vue époustouflante sur la mosquée de La Koutoubia sur fond d’Atlas rosissant aimante une clientèle cosmopolite en quête d’un verre au coucher du soleil. Espaces intimistes avec lits et canapés, cocktails créatifs à accompagné de tapas et bande-son éclectique : à la lueur des bougies, la cool chic attitude est de rigueur sur ce vaste toit-terrasse de 1300 m2. On s’offre volontiers un avant que au soleil pour profiter du combo piscine chauffée (13m) avec déjeuner léger ou un après au restaurant et sa savoureuse carte locavore.

Le prix : à partir de 15 € le cocktail signature, 6,50 € le verre de vin, 52 € le carte journalière85 € avec massage de 45 mn.

Conseil : pas de réservation possible pour le bar, on s’y rend tôt si l’on veut être aux premières loges au le coucher du soleil. Au passage, on jette un œil à la boutique, superbe vitrine de créateurs marocains

El Fenn, derb Moulay Abdellah Ben Hezzian, Bab El Ksour, Marrakech. Tél. : + 212 524 44 12 20.

KABANA, UNE OASIS BRANCHÉE POUR MIX PARTY

Un bar looké façon cabane africaine avec son toit en paille, des verts qui se déclinent du carrelage aux imprimés jungle des coussins : face à la mosquée de La Koutoubia, le Kabana est la plus vibrante des oasis perchées de Marrakech. Les week-ends ou soirées spéciales, on y monte le son au rythme des sets D’J ou des orchestres live : danser est tout sauf une option. Pour agrémenter la longue carte des boissons, dont les cocktails maison et une bonne sélection de vins du monde, une (courte) carte de plats, tapas et sushis. Ouvert aussi le midi.

Le prix : cocktails à partir de 10 €, Kabana XL (1 litre) à partager (35 €). Bon choix de bières.

Conseil : réservation obligatoire, en particulier les week-ends pour les soirées avec orchestres.

Kabana, Rue Lalla Fatima Zahra, Marrakech. Tél. : +212 664 46 44 50.

Vol au-dessus de la médina

EL MIDA : LE MAROC REVISITÉ DANS L’ASSIETTE, L’ATLAS EN LIGNE DE MIRE

Au cœur de la médina, à deux pas de la place des épices dans une ruelle étroite, se cache le restaurant L’mida. L’mida / Photo presse

Ici la semoule est verte, parfumée aux herbes et pistaches. Comme la grande terrasse qui s’étire en surplomb des cascades de toits ponctuées de minarets carrés. Hauteur oblige, le panorama sur les montagnes de l’Atlas est grandiose. En plein cœur de la médina, à deux pas de la place aux épices (Rahba Kdima), on n’y pratique pas le le coucher du soleil apéritif, la maison ne servant pas d’alcool, mais plutôt l’art de se réunir autour d’un thé et de bons petits plats marocains revisités.

Le prix : compter environ 25 € le repas complet sans les boissons.

Conseil : pour plus de chance de voir les montagnes enneigées, préférer les mois de novembre à avril.

L’mida, 78 derb Nkhel Rahba Kdima, Marrakech. Tél. : +212 524 44 36 et +212 673 82 31 85.

MAISON DE LA PHOTOGRAPHIE : EXPOS ET PERCHOIR DE HAUT NIVEAU

Pour accéder au toit de la Maison de la Photographie et ses vues sur la ligne d’horizon de la médina sur fond d’Atlas, il faut s’acquitter du ticket d’entrée du musée. On ne s’en plaindra pas tant que la visite de ce lieu dédié à la mémoire du Maroc est passionnée. Scènes de vie et portraits en noir et blanc ou autochromes exposés dans une chambre noire, le fonds d’archives très riche invite à une exploration de la diversité du royaume chérifien. On achève le voyage par un thé à la menthe accompagné de douceurs ou un déjeuner 100% traditionnel sur la terrasse.

Le prix : 5 €/personne l’entrée au musée, 10 € le menu.

Conseil : Ne pas oublier de visiter la boutique qui vend des tirages réalisés à partir de plaques de verre originales.

Maison de la Photographie de Marrakech, Rue Ahl Fes, 46 rue Bin Lafnadek, Marrakech. Tél. : +212 524 38 57 21.

MANDALA SOCIETY : UNE TERRASSE EN BONNE SANTÉ AU GOÛT DU MONDE

Voilà le dernier-né des toits d’une médina qui n’a cessé de se mettre au goût du jour, et de mixer les cultures à l’image de cette adresse créée par un duo maroco-islandais. Ni très haute ni surdimensionnée, la terrasse joue la carte d’une simplicité étudiée, avec une belle vue sur la façade crénelée du palais Moulay Idriss. Bercé par une excellente bande-son à dominante jazzy, on s’y chauffe au soleil en croquant des délices fraîcheur, salades, bols ou un brunch pantagruélique à arroser de cafés 100% arabica, thés parfumés ou smoothies minute.

Le prix : 22 € le brunch pour 2 personnes, compter 3 € et 4 € pour un jus.

Conseil : craquer pour les desserts, aussi doux que le personnel, attentionné et efficace, avec mention spéciale pour le gâteau à la carotte aux fruits secs et écorces d’orange.

Société Mandala, 159 rue Zitoun Jdid, Marrakech. Tél. : + 212 808 53 47 12.

LA SULTANA : TABLE DU MARCHÉ FACE AUX TOMBEAUX SAADIENS

La Sultana Marrakech représente à elle seule une page d’histoire de la médina. La Sultane / Photo presse

C’est l’histoire de Marrakech que l’on savoure à l’heure du déjeuner sur ce toit terrasse XXL de 2000 m2 mitoyen des tombeaux saadiens : il offre une incroyable vue plongeante sur la fastueuse nécropole royale redécouverte au début du XXe siècle. Tables en zelliges verts, murs en briquettes ocre et feuillages, la « Table du souk » fait écho au camaïeu des toits qui s’incrustent dans le ciel entre deux palmiers. Dans l’assiette, une savoureuse cuisine locavore, parfumée au safran de Taliouine ou à l’huile d’argan du Souss et des spécialités de la l’alimentation de ruecomme la fameuse soupe d’escargots !

Le prix : environ 30 € le plat, 50 € le menu, 55 € le menu fruits de mer.

Conseil : au coucher du soleil, dernier bonheur du jour à l’Odette Rooftop Bar & Mezzé pour un apéritif et petits plats. Le dimanche, sur réserve un menu spécial plateau de fruits de mer pour le déjeuner.

La Sultana Marrakech, 403 rue de la Kasbah, Marrakech. Tél. : + 212 524 38 80 08 et + 212 524 38 77 77.

Dans le ciel de M’Avenue, le style de vie du nouveau quartier

LE DOUAR : LA CUISINE DU BLED EN MODE GLAM

Le Douar met en scène une vraie cuisine de terroir sur son toit-terrasse avec vue sur M’Avenue, l’avenue Montaigne de Marrakech. Le Douar / Photopresse

Son nom (douar signifie village) dénote dans ce nouveau quartier chic dépendant de l’Hivernage à La Menara. Un parti pris pour ce restaurant qui met en scène une vraie cuisine de terroir sur son toit-terrasse avec vue sur M’Avenue, l’avenue Montaigne de Marrakech. Agneau en croûte de foin ou ch’hiwates (délices) puisés dans les familles, la carte conçue par le chef Issam Rhachi à partir de recettes et techniques ancestrales mises à l’honneur les produits locaux et tout est fait maison, du pain à la semoule. Au passage, on prend une leçon de cuisine au fil des cinq stands où les femmes roulent la semoule, préparent l’huile d’olive ou concoctent des gâteaux.

Le prix : étonnamment doux dans ce quartier bling : 12 € les 12 ch’hiwates (petits plats), 16 € en moyenne le plat, 7 € le dessert.

Conseil : faire provision d’épicerie fine à la boutique au rez-de-chaussée, qui vend également la jolie vaisselle élaborée par les potiers locaux et les verres soufflés beldi.

Le Douar M Avenue, Meydene Avenue de la Ménara, Marrakech. Tél. : +212 626 62 16 16.

Au cœur de la ville nouvelle

ROOFTOP GARDEN DE LA PERLE MARRAKECH, LA RONDE AUTOUR DES REMPARTS

Niché sur le toit de l’hôtel, le Rooftop Garden avec sa vue imprenable sur les montagnes de l’Atlas et La Koutoubia. Perle Marrakech / Presse photo

Au dernier étage de cet hôtel chic décoré par Jacques Garcia, tout est rond : la piscine en forme d’anneau et le bar circulaire épousent les formes du bâtiment. Une configuration idéale pour profiter du panorama, les montagnes de l’Atlas bien sûr, mais aussi les remparts millénaires en contrebas derrières qui se devinent les jardins de La Mamounia et du Royal Mansour. À contempler au coucher du soleil en piochant dans une carte hétéroclite, asiatique, italienne ou marocaine, agrémentée d’un large choix de vins et alcools.

Le prix : 12 € le cocktail, 14 € la pizza en moyenne, 16 € le plat japonais.

Conseil : l’hiver en soirée ou l’été quand il fait très chaud, s’installer plutôt dans le restaurant vitré.

Pearl Marrakech, angle avenue Echouada et rue du Temple, Marrakech. Tél. : + 212 524 42 42 42.

LOLA SKY LOUNGE : LA SKYLINE DE GUÉLIZ EN HÉRITAGE

Lola Sky Lounge : un bar à tapas gastronomique à la décoration pop et une carte équilibrée sur les toits de Marrakech. 2 Ciels Luxury Boutique Hotel & Spa / Presse photo

Du haut du Lola Sky Lounge, au dernier étage du 2 Ciels Luxury Boutique Hotel & Spa, pleins feux sur la genèse du quartier de Guéliz édifié à partir de 1912. Toute la saga des années 1930 s’incruste dans la skyline, du clocher de l’église des Saints-Martyrs (1928) au jardin Jnane El Harti (1930) en passant par le stade du même nom. Carrelage en damier noir et blanc, couleurs acidulées en écho aux cocktails et bonne carte de tapas, la clientèle est plutôt jeune, d’où la carte à base de pizzas, salades et pâtes, et donnéese par la piscine et ses transats aux imprimés papillon .

Le prix : environ 6 € la salade, 2,50 € la bière pression (25 cl). Pass journée piscine : 25 € incluant une boisson sans alcool.

Conseil : se renseigner au préalable sur les horaires d’ouverture le soir variant selon le climat et la saison.

2 Ciels Boutique Hôtel, Rue Oued El Makhazine, Marrakech. Tél. : + 212 524 35 95 50.

Perché dans la Palmeraie

NOMAD BAR NAMASKAR : LES PALMES DU SOIR

Avec un panorama époustouflant sur les majestueuses montagnes de l’Atlas et de la Palmeraie, le Nomad Bar est l’un des trésors du Palais Namaskar. Palais Namaskar / Photo presse

Des coupoles étincelantes et des palmes qui se balancent dans le vent du soir… Sur la terrasse du Nomad Bar, l’exotisme est sans limites : le toit est perché au-dessus des jardins balinais du Palais Namaskar dont l’architecture s’inspire à la fois du Feng Shui, de la tradition mauresque et des palais du Rajasthan. Cocktails signés du mixologue maison, tapas d’ici et d’ailleurs (briouates au fromage, tapas thaïes ou toasts au foie gras…), on chaloupe au rythme de la musique en guettant l’instant décisif quand les palmiers se découpent en ombres chinoises sur fond de ciel orangé.

Le prix : 16 € le cocktail signature, 11 € le verre de vin, 9 € l’assiette de tapas.

Conseil : choisir un soir où la vue s’annonce dégagée et réserver au préalable. Situé en dehors du périmètre urbain (à 20 mn du centre) accès en grand taxi (environ 50 € l’A/R).

Palais Namaskar, Route de Bab Atlas, No.88/69, Province Syba. Tél. : + 212 524 29 98 00.

.