Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Voyages de et vers La Réunion : les motifs impérieux sont toujours de vigueur pour les voyageurs non vaccinés

La préfecture de La Réunion indique qu’il n’est pas prévu “à ce stade de modifications des conditions de voyages dans les semaines à venir”. Les motifs impérieux sont donc toujours en vigueur pour les voyageurs non vaccinés en provenance et à destination de La Réunion.

“Les voyages sont autorisés, sans motif impérieux, en provenance et à destination de La Réunion pour tous les voyageurs vaccinés. Afin de faciliter les déplacements des voyageurs qui ont commencé leur parcours vaccinal, les voyages sont également possibles sans motif impérieux pour les passagers qui ont reçu 2 doses de vaccin et dont la 2ème dose a été reçue dans les 9 mois précédant le voyage”indique la préfecture dans une réponse écrite.

Voyages à destination de La Réunion en provenance de métropole

Voyageurs disposant d’un schéma vaccinal complet

Les voyageurs disposant d’un schéma vaccinal complet doivent présenter les pièces suivantes lors de l’enregistrement et à l’embarquement :

– Schéma vaccinal complet

– Résultats d’un test RT-PCR de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h.

Voyageurs ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet

Les personnes qui ne sont pas vaccinées ne peuvent voyager que si elles sont colorées d’un motif impérieux. Ces passagers doivent présenter les pièces suivantes à l’enregistrement et à l’embarquement :

– Justificatif du motif impérieux de déplacement

– Résultats d’un test RT- PCR de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h

– Déclaration sur l’honneur attestant qu’elles acceptent qu’un examen de dépistage soit réalisé à leur arrivée sur le territoire

Les passagers âgés de 12 à 17 ans qui ne sont pas vaccinés et qui voyagent avec des passagers disposent d’un schéma vaccinal complet suivant le parcours de leurs accompagnateurs : ils ne sont pas soumis aux motifs impérieux de déplacement.

La liste des motifs impérieux de déplacement est disponible sur le site internet de la préfecture :

http://www.reunion.gouv.fr/motifs-imperieux-vers-la-metropole-liste-des-a8194.html

Voyages à destination de métropole en provenance de La Réunion

Voyageurs disposant d’un schéma vaccinal complet

Le test pré-embarquement est supprimé dans le sens La Réunion – métropole pour les voyageurs disposant d’un schéma vaccinal complet.

Voyageurs ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet

Les personnes qui ne sont pas vaccinées ne peuvent voyager que si elles sont colorées d’un motif impérieux. Ces passagers doivent présenter les pièces suivantes à l’embarquement :

– Justificatif du motif impérieux de déplacement

– Résultats d’un test RT- PCR de moins de 72h ou antigénique de moins de 48h

– Déclaration sur l’honneur attestant qu’elles acceptent qu’un examen de dépistage soit réalisé à leur arrivée sur le territoire

Les passagers âgés de 12 à 17 ans qui ne sont pas vaccinés et qui voyagent avec des passagers disposent d’un schéma vaccinal complet suivant le parcours de leurs accompagnateurs : ils ne sont pas soumis aux motifs impérieux de déplacement.

.

Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Quand partir à La Réunion ? Météo, activités… La meilleure période par région

Randonnée dans les cirques de Cilaos, Mafate ou Salazie, découverte du Piton de la Fournaise ou farniente sur les sublimes plages, l’île de la Réunion se découvre au rythme des saisons. Nos conseils pour bien choisir vos périodes de voyage, selon le climat et les activités souhaitées.

Bijou de l’océan Indien appartenant à l’archipel des Mascareignes, l’île de la Réunion est caractérisée par un climat tropical, caractérisé par deux saisons distinctes. Les températures sont comprises entre 16°C et 25°C pendant la saison sèche, de mai à novembre, tandis que le mercure oscille entre 26°C et 34°C pendant la saison humide, de décembre à avril. La fin du printemps, l’été et le début de l’automne, offrent un climat doux, propice aux plaisirs balnéaires et à l’exploration des terres intérieures. En montagne, les températures sont plus fraîches et fluctuent davantage, allant de 4°C à 20°C pendant la journée.

Quelle est la meilleure période pour partir à Saint-Denis et sur les côtes de La Réunion ?

À flanc de montagne, la capitale de La Réunion possède un riche patrimoine architectural et culturel. A. Karnholz

Avec des précipitations dépassant les 3.000 mm par an, la côte est de La Réunion est beaucoup plus pluvieuse que la partie ouest, où il pleut moins de 1.000 mm chaque année, généralement sous forme d’averses brèves mais intenses, appelées avalasses. La saison sèche est à privilégier pour profiter des charmes de la côte nord-ouest, notamment de ses plages où le sable est noir, comme à Saint Paul et L’Étang-Saléou doré, comme à Boucan-Canot et Saint-Gilles-les-Bains, dont la région est entourée de chutes d’eau et de petits lacs qui constituent une excellente alternative à la mer les jours de grande chaleur. Affichant entre 24°C et 28°C tout au long de l’année, les eaux cristallines de l’île sont propices à la plongée sous-marine, notamment dans le lagon de l’Ermitage et au large de Saint Leuoù se trouvent de nombreux spots offrant une grande biodiversité.

Vous pourrez aussi profiter des températures clémentes de l’hiver austral pour visiter Saint Denis, la capitale de La Réunion, où le thermomètre affiche une moyenne maximale de 27°C entre mai et novembre. Flânez dans les rues animées de la ville et admirez l’imposant Monument aux Morts, le sublime bâtiment de l’Hôtel de Ville et la cathédrale de Saint-Denis, construit en 1735.

Avec ses bâtiments historiques en front de mer, bordés de canons et ombragés par des cocotiers disséminés ici et là, Saint Paul conserver une atmosphère tropicale et coloniale qui mérite aussi d’être découverte.

Quelle est la meilleure période pour partir au Piton de la Fournaise et dans les montagnes de La Réunion ?

Tout au sud de la Réunion, le piton de la Fournaise fait partie des volcans les plus actifs du monde. Fabrice H.

Couvrant plus de 40 % de la surface de l’île et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le Parc national de La Réunion offre un spectacle naturel grandiose formé par les massifs volcaniques du Piton des Neiges et du Piton de la Fournaise ainsi que par les trois cirques de montagnes de Cilaos, Mafate et Salazie. Avec leurs paysages sauvages et imposants, ces bassins de montagne créés par l’effondrement de cônes volcaniques constituant une destination pour les amoureux de la nature, notamment les férus parfaits de trekking et de randonnée, qui privilégieront la saison sèche pour s’aventurer vers les sommets.

Mafate, le plus connu des cirques réunionnais, quadrillé par 140 km de sentiers balisés. Bruno Mazodier/Figaro Magazine

Dominé par le majestueux Piton des Neiges, culminant à 3.071 m d’altitude, Cilaos est le plus sec des trois cirques. Il peut facilement se découvrir à la même période. On y accède par la route dite « des 400 virages », qui serpente au pied de parois rocheuses abruptes et embrasse des falaises imposantes. Des petits villages pittoresques comme Îlet Furcy et Petit-Serré jalonnent le parcours. Cilaos est un paradis pour les sportifs, qui peuvent pratiquer le canyoning, l’escalade ou le VTT.

Salazie, le plus grand et le plus accessible des trois cirques, est un concentré de végétation luxuriante dissimulant de sublimes cascades, à l’image de celle du Voile de la Mariée. Au fond du cirque, le village d’Hell-Bourg a conservé le charme de son architecture créole datant de l’époque coloniale. Situé à une altitude moyenne de 1.200 m, le cirque de Mafate quant à lui su préserver son intimité. Entre ses petits villages comme Aurore, Marla, Grand-Place, La Nouvelle, et son réseau de 140 km de sentiers pédestres, Mafate enchantera les randonneurs qui la découvriront à la belle saison.

À quelques kilomètres d’un littoral vert et ensoleillé, les hauts plateaux et le massif du Piton de la Fournaise offrent des paysages inattendus, des faits de coulées de lave et d’étendues poussiéreuses, à l’image de la Plaine des Sables. Ici, la nature est en constante évolution. Les éruptions du volcan, l’un des plus actifs de la planète, modèlent de nouvelles formes et la végétation ne renoncent pas à se frayer un chemin dans cet environnement en apparence inhospitalier.

.