Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Dix bons plans vacances

Le Cirque au Pays des Rêves
Si vous l’aviez manqué, il ne reste plus que quelques jours avant le départ du cirque. Pour sa dernière étape, le chapiteau sera planté sur le parking de Champ Fleuri à Saint-Denis. Le public est invité à découvrir un monde plein de magie, avec des artistes internationaux qui présentent leurs différents numéros en compagnie de Mickey, Minnie, La fée clochette, Cendrillon et bien d’autres personnages. En exclusivité, cette année, le monde animal et le monde sous-marin seront dévoilés sous forme d’hologramme 5D, sur 5 mètres de hauteur et 10 mètres de longueur.
Tarifs : à partir de 11,50 euros par enfant et 16,50 euros par adulte. Réservations : monticket.re
Les mardis, jeudis et vendredis à 18h, les mercredis et dimanches à 16h, les samedis à 15h et 18h.

Le musée des musiques et instruments de l’océan Indien
Au cœur d’Hell-Bourg, venez découvrir le musée des musiques et instruments de l’océan Indien. La Maison Morange, riche d’une collection de plus de 1500 instruments, propose un parcours musical, visuel et ludique qui entraîne les visiteurs à la découverte d’instruments populaires, précieux et insolites. Au fil de la visite des espaces thématiques (Afrique, Inde, Chine, Madagascar) et des expériences sonores et multimédia, vous voyagerez à travers la culture réunionnaise en vibrant aux sons des peuples présents dans l’océan Indien.
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Tarifs : 7 euros plein, 5 euros réduit.
Adresse : 4 rue de la Cayenne, Hell-Bourg, Salazie. Renseignements : 02.62.46.72.23

Concerto pour 2 clowns
Un spectacle des rois vagabonds. Elle a commencé le violon à 4 ans, il est tombé dans le clown au collège, par hasard et par maladresse. Et peut-être ne se sont-ils rencontrés que pour inventer ce spectacle délicieux. Apparemment, c’est toujours la même histoire : deux clowns ont un concert à faire, mais tout va de travers… Seulement, cette fois, il n’y a pas que le rire, il y a aussi la grâce, la poésie, l’inattendu, l’universel, la virtuosité et la beauté de la maladresse…
Vendredi 20 à 20h et samedi 21 mai à 18h au Séchoir à Saint-Leu. Tarifs : 18, 20 euros et 21 euros. À partir de 8 ans. Réservations : monticket.re

Balade-spectacle dans la ravine Saint-Gilles
Dans un petit sentier autrefois très pratiqué, aujourd’hui tombé dans l’oubli, sous la houlette d’un jeune chef d’entreprise, Benjamin, cette balade créative chantée nous amène à la rencontre de Gro Zèf, de Scholastique et de Lucciana, trois personnages hauts en couleur venus supplier une guérison miracle auprès du ti Bondyé, auprès des Bottard bien connus, auprès des forces mystérieuses encore évoquées aujourd’hui… Dans ce parcours syncrétique autour de la guérison, on entend aussi les chants des oiseaux et le bruit de l’eau. On y croise les vestiges de la maison de convalescence et si on a de la chance, les rituels magiques qui peuplent La Réunion.
Dimanche 22 mai de 10h à 11h30. Lieu de rendez-vous : devant l’entrée du Téat Saint-Gilles. Tarifs : 10 euros (4-12 ans), 12 euros (12-18 ans et étudiants), 18 euros (adulte). Prévoir une tenue confortable, des paniers, des chapeaux ou une casquette, et des imperméables en cas de mauvais temps. Réservations : monticket.re

Kas in kan koté Troublan
Découvertes insolites du sentier des Trous Blancs à la Plaine des Cafres avec l’artiste Stéphane Thomas, qui traitera du thème des souvenirs d’enfance des habitants du quartier, et de l’APECA (association pour la protection de l’enfance coupable et abandonnée )
Mercredi 25 mai à 10h et 15h30, sur la boucle des Trous Blancs, à la Plaine des Cafres. Tarifs : 10 et 14 euros. Réservations : 06.92.50.97.29. Prévoir tenue confortable, eau, chapeau, paniers, crème solaire.

Le jardin des bestioles
Dans les hauts de Saint-Joseph, un étrange jardin attire la curiosité. En ce lieu champêtre, des bestioles à taille humaine amusent petits et grands toute l’année. Vous voulez en savoir plus sur les insectes ? C’est là-bas qu’il faut se rendre. Ces bestioles-là ne piquent, ni ne mordent. Faites de ferraille recyclée, elles sont nées des mains expertes de Sandro K’Bidi, le propriétaire des lieux, et sont disséminées un peu partout sur ce grand espace vert d’un hectare. On y trouve une araignée, un serpent, une abeille, une libellule, un scorpion, un perce-oreille… Elles sont plus d’une vingtaine au total.
Du mardi au dimanche de 9h à 17h. Visite guidée (à 10h et 14h) sur réservation ou visite libre. Tarifs : 5,50 euros pour les plus de 12 ans et 3,50 euros pour les enfants de 5 à 11 ans. Adresse : rue Emile Mussard Grand Coude, Saint-Joseph. Réservations : 06.93.91.62.84.

Karavan la kour
Pour sa troisième édition, rendez-vous aux Camélias à Saint-Denis, pour profiter d’un moment convivial et d’une ambiance “guinguette” unique au cœur du quartier ! Au programme : food trucks, forains, jeux lontan, trottinette, Zumba et concert de piano avec Patt Burter.
Samedi 21 mai de 16h à 21h, allée des cocotiers aux Camélias.

Attraction capillaire
Un cheveu, charge maximale = 100 grammes. 150 000 cheveux, charge maximale = 15 tonnes. Rassurées par ce constat scientifique, deux Circassiennes, Elice & Milla, ont décidé de remettre au goût du jour cette pratique traditionnelle du cirque forain : la suspension par les cheveux, autrement appelée “capillotraction”.
Vendredi 20 mai à 17h et samedi 21 mai à 15h30, sur la place de la Salette, à Saint-Leu. Tarifs : entre 5 et 7 euros. Réservations : lesechoir.com

La ferme pédagogique du domaine Palssade
Voilà le lieu idéal pour passer la journée avec des enfants. Sur ce terrain de 7 hectares, les marmailles peuvent approcher, nourrir et caresser les animaux de la ferme. Ici, les animaux comme les chevaux, les dromadaires, les biches, les cabris ou les zébus sont gardés dans leur enclos ou leur box, mais d’autres sont laissés en totale liberté sur le site. C’est le cas, par exemple, des poneys, des lamas, des alpagas, ou de certains volatils. Pour les vacances, des structures gonflables aquatiques sont proposées gratuitement aux enfants, ainsi que des balades à poney.
Ouvert tous les jours pendant les vacances de 9h à 18h. Tarif unique : 7 euros. Entrée gratuite pour les moins de 2 ans. Possibilité de pique-niquer sur place. Adresse : 1370 Chemin Patelin Impasse Go, Ravine Creuse à Saint-André.

Le ballet des sirènes
Les sirènes sont de retour dans le grand bassin de l’aquarium de la Réunion, pour émerveiller petits et grands avec leurs acrobaties aquatiques. Seul le ticket d’entrée sur le site est payant, l’animation est incluse dans la visite. Le show est suivi d’une séance photo avec les enfants.
Mercredi 25, samedi 21 mai et samedi 28 mai à 14h30 et 15h30.

.

Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

le bilan de l’explosion de l’hôtel Saratoga monte à 43 morts

Le bilan provisoire de l’explosion ayant soufflé l’hôtel Saratoga de La Havane est passé mardi 10 mai à 43 morts, après la découverte d’un nouveau corps sous les décombres, en cours d’identification. Selon le ministère de la Santé, 54 personnes ont aussi été blessées dans l’explosion, survenue vendredi matin, et 17 d’entre elles sont encore hospitalisées. Plus tôt dans la journée, les corps de deux voisins, une femme de 77 ans et un homme de 55 ans, avaient été retirés des décombres.

L’hôtel Saratoga, emblématique de la vieille Havane, était fermé depuis deux ans en raison de la pandémie et se préparait à rouvrir au public ce mardi, après des travaux. Les quatre premiers étages de l’établissement cinq étoiles ont été soufflés par l’explosion, au moment où un camion-citerne le ravitaillait en gaz. Sur les 51 employés présents sur place au moment du drame, 23 ont été tués, trois restent hospitalisés et 22 ont pu sortir de l’hôpital, a indiqué mardi en conférence de presse Roberto Enrique Calzadilla, délégué de l’entreprise touristique Gaviota, détenue par l’armée cubaine.

80% de la structure affectée

Trois employés sont restés portés disparus : «deux serveuses et un cuisinier», at-il précisé. Les premières constatations ont montré que la structure de l’hôtel a été «exploité à 80%» par la déflagration, selon Roberto Enrique Calzadilla.

Le Saratoga est connu pour avoir accueilli plusieurs célébrités ces dernières années, dont Mick Jagger, Beyoncé et Madonna. Construit en 1880 pour abriter des magasins, le bâtiment a été transformé en hôtel en 1933 et est devenu un établissement de luxe en 2005. Le tourisme est la principale activité économique de Cuba, après la vente de services médicaux, et peine à se relever de la pandémie de coronavirus.


À VOIR AUSSI – Explosion de l’hôtel Saratoga à Cuba: «40 personnes sont décédées», annonce le maire du quartier

.

Categories
Culture Loisirs Opinions Technologies Transport

l’aviation a encore creusé ses pertes en 2021

Les trois principales compagnies aériennes chinoises ont enregistré l’an dernier plus de 5 milliards d’euros de pertes, pénalisées sur leur immense marché intérieur par des reprises épidémiques et les restrictions de déplacements à l’étranger.

Premier pays touché par le Covid-19, la Chine a évidemment fermé ses frontières depuis mars 2020, ce qui a réduit drastiquement les liaisons aériennes avec l’international. La maîtrise de l’épidémie au niveau local a toutefois permis l’an dernier une reprise progressive du tourisme et des déplacements professionnels dans le pays. Mais la relance est fragile : le pays est confronté à ces dernières semaines à sa pire flambée épidémique depuis le début de l’épidémie fin 2019.

Des pertes de l’ordre de 15% pour Air China

Dans ce contexte, Air China a vu en 2021 ses pertes se creuser de plus de 15% sur un an à 16,6 milliards de yuans (2,3 milliards d’euros), a annoncé mercredi la compagnie nationale emblématique. Pour la deuxième année d’épidémie, l’activité a été «encore plus entrée» par les restrictions à l’étranger et la hausse des prix du pétrole, a souligné Air China, notant néanmoins une «amélioration» sur son marché intérieur. Ces résultats sont publiés au moment où la Chine fait face à un nouveau rebond épidémique, qui étouffe la demande dans l’aérien.

Plusieurs dizaines de millions de Chinois ont été confinés, notamment dans le nord-est du pays, dans la métropole technologique de Shenzhen (sud) et à Shanghai, la capitale économique qui compte 25 millions d’habitants.

Pour sa part, China Southern Airlines a enregistré 12,1 milliards de yuans (1,7 milliard d’euros) de pertes l’an dernier, en hausse de 11,6% sur un an. La plus grosse compagnie du pays en nombre de passagers a indiqué en place une politique de maîtrise des coûts. De son côté, China Eastern Airlines a fait état de 12,21 milliards de yuans (1,7 milliard d’euros) de pertes l’an dernier, soit 3,1% de hausse sur un an.

La deuxième compagnie chinoise limite la casse par rapport à ses concurrentes, en dépit des dépenses de carburant qui ont flambé (+49 % sur un an). Dans son communiqué de résultats, l’entreprise indique qu’elle «coopère» à l’enquête en cours sur l’accident d’un de ses appareils dans le sud de la Chine, qui a fait 132 morts le 21 mars. Il s’agit du pire accident d’avion depuis 1994 en Chine, où la sécurité aérienne est généralement jugée très bonne par les experts.

.

Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Amazon va aider financièrement ses employées qui devraient voyager pour avorter

Depuis cet automne, de nombreuses sociétés américaines ont caractérisé leur soutien, en interne ou publiquement, au droit des femmes à avorter, au moment où celui-ci est de plus menacé aux États-Unis.

Amazon va désormais rembourser les frais de déplacement de ses employées américaines pour certaines interventions médicales non critiques, y compris les avortements, alors que plusieurs États conservateurs ont voté des lois restreignant l’accès aux interruptions volontaires de grossesse (IVG). Contacté par l’AFP, le groupe a confirmé lundi les rapports de presse sur le changement de son assurance santé, mais pas les raisons de cette extension de couverture. Le géant du commerce en ligne, qui emploie environ 1 million de personnes aux États-Unis, rembourse jusqu’à 4.000 dollars de frais (déplacement et hébergement) pour des traitements qui ne sont pas disponibles dans un rayon de 160 km du logement.

Amazon, comme de nombreuses entreprises, subit une hausse des coûts généralisée, de la chaîne d’approvisionnement à la main-d’œuvre, à cause de l’inflation et de la pandémie. Le groupe de Seattle a évalué à 6 milliards de dollars les coûts additionnels sur les trois premiers mois de l’année. Samedi, il a annoncé à ses employés un retour en arrière dans sa prise en charge du Covid. Les salariés ayant attrapé le virus pourraient prendre cinq jours de congé non rémunérés ou des jours de congé maladie payés, en fonction de l’allocation prévue par leur contrat, a précisé un porte-parole. L’extension des remboursements de frais de voyage révélée lundi inclut aussi, entre autres, l’oncologie, les traitements contre l’obésité, les anomalies congénitales (dans les 24 mois après la naissance), les soins pour la santé mentale ou encore les service anti-addiction.

Décision de la Cour Suprême en juin

Depuis cet automne, de nombreuses sociétés américaines ont caractérisé leur soutien, en interne ou publiquement, au droit des femmes à avorter. Citigroup a indiqué en mars que ses salariées seraient remboursées au cas où elles doivent voyager pour une IVG, précisant qu’il s’agissait d’une réponse aux nouvelles législations dans certains États. Le 1er septembre 2021, une des lois anti-avortement les plus restrictives des États-Unis est entrée en vigueur dans l’État républicain du Texas, interdisant toute IVG à partir du moment où un battement de cœur du fœtus est perceptible à l’échographie , soit quatre semaines environ après la fécondation. Depuis, plusieurs textes limitant également l’accès à l’IVG ont été votés dans d’autres États conservateurs comme l’Oklahoma (jeudi dernier), la Floride, ou le Mississippi.

La légalité du texte voté dans le Mississippi est en examen à la Cour suprême des États-Unis, avec une décision attendue en juin. Les juges conservateurs, désormais ultra-majoritaires, ont laissé entendre qu’ils pourraient réduire voire annuler le droit à l’avortement, aujourd’hui valable tant que le fœtus n’est pas viable, soit vers la fin du deuxième trimestre.


À VOIR AUSSI – « Si Jeff Bezos pense qu’il a gagné, il n’a pas gagné » : le premier syndicat d’Amazon aux États-Unis a échoué dans un deuxième entrepôt

.