Categories
Culture Loisirs Opinions Technologies Transport

Lutte contre le terrorisme : l’aviation militaire nigérienne a prêté main forte à l’armée burkinabé lors de l’attaque de Bourzanga


L’armée de l’air du Niger a apporté un appui aérien aux soldats burkinabés qui ont vigoureusement repoussé une attaque de grande envergure hier samedi à Bourzanga, dans le centre nord du pays. Selon un communiqué de l’Etat-major de l’armée burkinabé, un avion ISR Cessna de l’armée du Niger a été engagé lors des opérations de ratissage qui ont suivi l’attaque qui a fait cinq (05) morts parmi les soldats alors que trente-cinq (35) terroristes ont été neutralisés. Un bel exemple de coopération militaire entre les deux pays voisins qui sont confrontés aux groupes armés terroristes (GAT) le long de leur frontière commune.

Zeyna transfert argent bis

Selon une mise à jour du bilan de l’attaque faite dans l’après-midi par l’Etat-major de l’armée burkinabé, les opérations de sécurisation se sont poursuivies toute la journée du samedi 21 mai 2022 suite à l’attaque terroriste qui a visé le détachement militaire de Bourzanga. Le bilan actualisé a fait état de cinq (05) soldats tués et dix (10) autres blessés suite à l’assaut qui a démarré au petit-matin et conduit par des individus venus”en très grand nombre” et “lourdement armés“.

Du côté ennemi, trente-cinq (35) corps de terroristes ont été dénombrés selon la même source qui ajoute qu’un important lot de matériel a également été saisi notamment un véhicule blindé et 02 véhicules pick up armés, de l’armement individuel et collectif, des munitions, une quarantaine de motos ainsi que des moyens de communication.

Selon le communiqué, cette riposte a été possible grâce au courage et à l’engagement des militaires du détachement qui ont combattu jusqu’à l’arrivée de l’appui aérien. En effet, lit-on dans le document, “l’intervention de l’hélicoptère Mi24 de l’Armée de l’air du Burkina Faso, ainsi qu’une patrouille de chasse Mirage 2000 de la Force Barkhane, qui a décollé de Niamey, ont permis l’interception de certains éléments qui tentaient de s’échapper”.

Et l’armée burkinabé de préciser que “les opérations de ratissage et de sécurisation ont été soutenues par l’engagement d’un avion ISR CESSNA nigérien et le transfert des blessés opéré conjointement par les moyens air de l’armée de l’air et de la TF Sabre”.

Cette opération illustre, une fois encore de plus, l’étroite et efficace collaboration entre les armées burkinabé et nigérienne dans leurs efforts de lutte contre les groupes armés terroristes (GAT) qui opèrent des deux cotés de la frontière commune et surtout dans la zone dite des trois frontières, près du Mali.

Il faut noter, d’ailleurs, que plusieurs opérations conjointes ont été compensées ces derniers mois par les deux armées dont l’opération “TAANLI” qui en est à sa troisième phase avec des résultats probants selon l’état-major conjoint installé au camp militaire de Djadja, près de Tillabéri au Niger.

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

.

Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

des agences de voyages sanctionnées par la tutelle

Le ministère du Tourisme vient d’annoncer la décision d’infliger des sanctions à l’encontre de certaines agences de voyage, dont celles concernées par les derniers incidents de l’opération Omra de Ramadan 2022.

Les décisions de sanctions prises font suite à l’examen par le Comité Technique Consultatif des Agences de Voyages (CTCAV) d’un ensemble de plaintes à l’encontre de certaines agences de voyages. Cette initiative intervient dans le cadre des actions requises par le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire en collaboration avec la fédération nationale des agences de voyage du Maroc (FNAVM), pour l’encadrement de l’ activité touristique et du contrôle de la qualité des services.

Le CTCAV, dont la FNAVM est membre de plein droit, s’est réuni les 8 mars , 22 avril et 5 mai 2022 pour examiner ces dossiers et a prononcé les sanctions suivantes :

  • (02) Deux retraits définitifs de la licence d’agence de voyages à l’encontre de :

« Al Assil » à Casablanca ; agence qui est à l’origine des incidents et désagréments qui se sont déclarés au niveau de certains aéroports lors du départ de plusieurs clients pour effectuer la Omra du mois sacré de ramadan ;
« Clic Vacances » à Tétouan.

  • (02) Deux retraits provisoires, pour une durée de 03 mois, de la licence d’agence de voyages à l’encontre de :

« Asfar Al Omaricom » à Témara ;
« Bon Flay » à Salé.

  • (07) sept agences ont reçu un avertissement, avec :

Un délai d’un mois pour régler les litiges, pour 2 agences de voyages ;
Un délai de 15 jours pour régler les litiges pour une agence de voyages ;
Sous peine de retrait définitif en cas de récidive pour 4 agences de voyages.

Ces agences de voyages ne sont plus habilitées à postuler à la labellisation pour organisateur le pèlerinage pendant 3 ans.

« Compte tenu de ce qui précède et pour prévenir des incidents similaires, les clients des agences de voyages sont des prix d’exigence des contrats, précisant les services achetés, les montants correspondants et les modalités de leur réalisation ainsi que les conditions de leur résiliation » , indique le ministère dans un communiqué.

Par ailleurs, vu la reprise de l’activité touristique, les agences de voyages sont tenues d’ouvrir leurs locaux aux clients d’une manière permanente pendant les horaires de travail et ce, conformément à la loi portant sur l’organisation des agences de voyages, notez la même source.

.