Categories
Culture Loisirs Opinions Technologies Transport

Les acteurs genevois de l’aviation d’affaires en pleine reprise

VERTICALISEUR

Genève (ots)

Avec la fin des mesures de restrictions dans la plupart des pays européens, l’activité économique reprend sur le continent. Pour l’aviation d’affaires à Genève, ce retour perceptible de la demande permet de continuer à investir dans cet outil de travail essentiel pour toute la région.

Pour la diplomatie ou l’économie, l’aviation d’affaires a toujours été une aviation de travail, un outil principalement au service des professionnels de l’industrie et du commerce, qui s’impose comme un vrai avantage stratégique pour Genève. Il bénéficie à l’ensemble de la Romandie et au Grand Genève.

“La crise sanitaire a encore souligné les spécificités uniques et les avantages particuliers de ce type d’aviation : disponibilité pour les urgences, réduite maximale, services sur mesure adaptés aux contraintes du moment, tout en intégrant les impératifs sanitaires et réglementaires”, confie Walter Chetcuti, président de l’Association Genevoise d’Aviation d’Affaires (AGAA).

Alors que l’aviation, en général, a connu un arrêt presque total de ses activités pendant le Covid, les services de l’aviation d’affaires ont pu maintenir un certain volume de travail. Malgré cette baisse moins brutale, la crise à quand même laissé des traces et des questions reste encore ouverte.

Malgré les efforts des entreprises et les diverses mesures de soutien, le secteur à Genève a perdu une partie de ses emplois pendant la période. Selon une étude qui vient d’être publiée par l’Université de Saint-Gall, une partie des emplois qualifiés ont été perdus en Suisse pendant cette période, alors que la nécessité de cette industrie s’est renforcée (1). Pour Genève, le chiffre exact sera dévoilé dans les semaines à venir, avec la publication de la prochaine enquête interne de l’AGAA.

Au-delà des futures habitudes de voyage dans un monde post-Covid qui restent à établir, les grandes questions ouvertes restent les mêmes qu’avant la crise pour l’AGAA. “Nous avons vraiment besoin de réponses fermes et claires pour investir et continuer à y croire”explique Walter Chetcuti, détaillant les questions qui inquiètent : “Comment garantir un accès équitable à la plateforme Genève Aéroport pour cette aviation qui travaille? Comment s’assurer que cette aviation ne sera pas déplacée à Payerne ou Lyon, perdant ainsi autant sa raison d’être que ses emplois qualifiés?”

En tant qu’association representant de tous les acteurs de l’aviation d’affaires à Genève, l’AGAA s’inquiète de voir ces dossiers, qui avaient pourtant bien avancé avant la crise, se retrouver au point mort, ou pour certains, dans des situations moins favorables à ce jour qu’avant la pandémie. Le tout, dans un contexte où la gouvernance de l’aéroport expose ses dissensions au grand jour et la pression politique sur la plateforme reprend de plus belle.

“Le moment de la reprise économique doit aussi être celui de la reprise du dialogue pour l’avenir genevois de notre industrie”, insiste Walter Chetcuti, qui a conclu : “Toutes les études indépendantes ont montré l’importance de notre aviation pour les conditions cadres à Genève. C’est le bon moment pour assurer l’avenir de notre activité et l’attractivité optimale de la région.

(1). “Business Aviation Study Switzerland 2022, Impact – Benefits – Trends”, une étude produite sous la direction du Prof. Dr. Wolfgang Stölzle & Al., par l’Université de Saint-Gall et Logistics Advisory Expert Gmbh, sur commande de la SBAA – Association suisse de l’aviation d’affaires.

Contacter:

Walter Chetcuti
Président de l’Association Genevoise d’Aviation d’Affaires (AGAA)
+41 22 703 91 01
https://agaa.eu/contact/

.

Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

à chaque pays ses règles, pas facile de s’y retrouver avant de voyager !

********* ******** ** ****** *** *** **** **** *** ******** ***** **** *** ******** ** ************* ** **** ** **** ** * *** *********** **** ** ****** ***** ** ******* ** ******** **** ********* **** *** ********** ********** ** ******* * * ******* **** ** ***** **** **** ****************** *** ** ***** ********************* ******* ******** *** ****** ********* ** ** ** **** ************ *** ****** *** ******

** *** ********* *********** ** ** ********* ********** ** * ******* *********** ************* ********** ****** ** ************ **** ** ****** ***** **** ********* ** ****** ************** ********* ****** **** ******* ***** ***** ****

**** ************ **** ********* *** ******* ** ********* ***** ** **** ***** *** ******** ************ ** ** ******* *** *********** ******* *** **** * *********** *** ******* ********** ** *********** ***** *** *** ******* ******* ** **** *** ** **** ** ****** ** ** **** ********* ************ *** ******** **** ******** ** ******** ******

** ** *** ******** *********** **** ** ***** *** **** ****** ****** **** ******** *********** ************** *** **** ** *********** **** **** *** **** ***** ************ ** *** ****** ******* ** *** ******** ** ****************** **** *** ** ************ ** *** ******** ************* **** *** * ***** ***** ***** **** ********* *** **** ****** ******* * ***** *** ****** *** ********* ** ** **** ** **** ***** ***** *****

*** ********* *********

** ******* *** ********* **** ****** ** ******* **** ****** **** **************** ** ********* *** ** ********* **** * ****** ** ***** ** * ***** **** *** ************** ******** **** ********** ** **** ** ** ********** ** ************** ** ****** ************** ** ***** ** * ***** ** ******** ** * *** *** ** ***** ** *** ** ** **** ************ ** ***** ** *** *** ******* **** **** ******* ************* ** ******* ** * ***** ** ********* **** *********** *** ******* ********* ****** ** *** ******** *** *** **** ** *** **** ** ***** ** *** **** *****************

*** *** *** ************ **** ********* ************ ** ** ****** ******* **** *** ******* ** ******* *** ******** *** ******* ******** ** ******* ****** ** ****** ** * * ******* * * ***** ****** ***** ** ****** *** *** ******* **** ******** ** ******** ** ******** *********** ** ** ****** *** **** ** * ******** ** ********* **** ****** ** ******* **** ***** ** ********** ** ******** **** ***************** ******** * * *************

*** ************ **** ********** ***** *********** ** *** ******* ** ***** **** ******* *** ********* ********** ** * ***** *** ******** ** *** ************ ** ****** *** ****** * ******** ** ****** **** *** *** *********** **** *** ***** ***** ** ****** ** *** ********** ** ***** *** *********** * ** ****** ** ******** *** ******* *** *** ** **** *** ******* * ************* ** ***** *** ** ********** ************

**** ********** *** ********** ******* ** ******** ***** * *** **** **** ** ******* **** *** ***** ******* *** ******** ******* *** *********** **** ** ******* **********

.

Categories
Uncategorized

Non, l’aviation mondiale n’est pas sur le point d’interdire le vol des pilotes vaccinés – Libération

Une fausse information, démentie depuis octobre 2021, affirme qu’un pilote de Delta Airlines serait mort après sa deuxième dose et que l’aviation mondiale voudrait interdire au personnel vacciné d’embarquer. Au contraire, plusieurs entreprises exigent désormais la vaccination obligatoire de leur équipage.

Question posée par Nicolas, le 14 décembre 2 021

Bonjour,

Votre question fait référence à un tweet posté par l’ancien sénateur UDI, Yves Pozzo di Borgo, relayant un lien vers une rumeur selon laquelle l’aviation mondiale serait «sur le point d’interdire de vol les pilotes vaccinés» contre le Covid-19 à cause des « pilotes de ligne qui décèdent en plein vol et les nombreux détournements de route suite à des malaises de passager comme du personnel navigant ».

Le lien partagé ne consiste qu’en la reprise d’un tweet diffusant un extrait d’une émission du 15 octobre 2021 des « DéQodeurs », une des chaînes françaises les plus suivies du mouvement complotiste Qanon. Sur ces images, Léonard Sojli, figure clé des adeptes de Qanon en France, affirme qu’un ami pilote lui a rapporté des “ragots” du milieu de l’aviation selon qui « certains [pilotes] commence à être un petit peu saoulés» suite à la publication d’une histoire rapportant qu’un «pilote vacciné meurt pendant le vol». L’information affirmant qu’un pilote de Delta Airlines est mort après sa deuxième dose de vaccin et que l’avion a dû atterrir en urgence à Los Angeles est source comme ayant été racontée par «la Dr Jane Ruby sur le Stew Peters Show» en s’appuyant sur «trois dénonciateurs différents». Après un saut dans l’extrait diffusé sur Twitter, Léonard Sojli affirme que son ami pilote lui a dit « J’ai vraiment l’impression que là dans pas si longtemps, tous les pilotes piqués vont être interdits de vol. C’est ce qui est en train de se discuter, on va dire indirect. Indirectement chacun émet ce souhait pour qu’ils volent avec des gens qui ne sont pas piqués, car qui sont piqués, ils ne sont pas fiables en fait».

«Aucune preuve d’un tel événement»

La rumeur de la mort d’un pilote vacciné de Delta Airlines, diffusée le 11 octobre par le podcast conservateur du Stew Peters Show, avait rapidement été démentie par la compagnie aérienne ainsi que par l’administration fédérale de l’aviation (FAA) des Etats-Unis auprès de nos confrères fact-checkeurs de Reuters, USA Today ou CNN. Dans un mail envoyé aux journalistes, Delta Airlines répondait qu’elle « est au courant des allégations selon lesquelles l’un des pilotes de la compagnie aérienne serait décédé des suites de complications liées à un vaccin lors d’un vol, entraînant un atterrissage d’urgence. Toutes ces allégations sont fausses ». La FAA indiquait qu’il n’y a « aucune preuve qu’un tel événement se soit produit ». Jane Ruby, qui n’est pas docteure, n’a pas non plus été en mesure d’apporter des preuves à nos confrères de Factcheck.org.

Contrairement à ce que relai Yves Pozzo di Borgo, il n’y a aucun consensus pour interdire aux pilotes vaccinés de voler. Au mois de juin, l’Association du transport aérien international (IATA) avait d’ailleurs publié un communiqué pour démentir la rumeur selon laquelle les compagnies suggéraient de bannir les passagers aériens vaccinés en raison des risques de thrombose. Lors du lancement de la vaccination en décembre 2020, l’IATA ainsi que le syndicat international de pilote Air Line Pilots Association (ALPA) avait plaidé pour que les travailleurs de l’aviation bénéficient d’un accès prioritaire à la vaccination tout en s’ opposant à la vaccination obligatoire, estimant que « rendre la vaccination obligatoire serait discriminatoire à l’égard des personnes qui ne sont pas en mesure de se faire vacciner pour des raisons médicales ou qui ne veulent pas le faire pour des raisons éthiques ou autres ».

“Pas de jab, pas de boulot”

Si certaines compagnies aériennes, comme United Airlines se sont entendues avec leurs syndicats pour ne pas obliger leur personnel à se faire vacciner, d’autres comme Qantas, Air Canada ou Swiss pratiquent la politique du « no jab, no job », (en anglais «pas d’injection, pas de boulot») ont rendu la vaccination obligatoire pour pouvoir travailler. La compagnie américaine Delta Airlines, qui a déjà rendu la vaccination obligatoire pour ses embauches, a décidé d’augmenter les frais d’assurance maladie des employés qui ne sont pas vaccinés contre le Covid-19.

Côté français, les employés d’Air France sont tenus d’avoir un pass sanitaire conforme et de se plier aux règles exigées par les pays de destination pour pouvoir voler.

Confirmation à vérifier

L’aviation mondiale veut interdire le vol des pilotes vaccinés

Conclusion

Faux, le décès d’un pilote vacciné a été démenti par Delta Airlines, Les compagnies aériennes cherchent à vacciner leurs équipages.

.