Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Cinq aventures à faire en famille en France

LA LISTE DE LA MATINALE

L’aventure, c’est l’aventure, y compris avec des enfants. C’est le pari de Thibault Liebenguth, qui a tenté l’expérience avec les siens. Résultat : un guide de 42 parcours pour tous les goûts (Aventures en famille, 42 idées pour voyager au grand air avec ses enfants, Voyages Gallimard, 272 pages, 25 euros, à paraître le 19 mai). A chaque âge, son aventure. Avec toujours l’idée que l’immersion dans la nature reste le meilleur moyen de sensibiliser les jeunes, comme leurs parents, à sa protection. Et qu’en s’amusant, c’est encore mieux.

Sur les chemins du Vexin à dos d’âne

Le plus jeune des mouflets n’a que 4 ans ? Mettez-le sur un âne ! Et nul besoin de se lancer, comme Stevenson, dans les Cévennes, pour un baptême de baudet. Pour se mettre au pas de l’animal, mettez modestement sur le Vexin. Le vaste plateau calcaire délimité par la Seine au sud, l’Oise à l’est, l’Epte à l’ouest et la Troesne et l’Esches au nord, se prête à merveille à une déambulation muletière.

A Longuesse (Val-d’Oise), sur l’équipe Colonel, Anatole, Cotton ou Réglisse, les ânes de Gilles, leur propriétaire, pour une rando de deux demi-journées bucoliques. Le bivouac façon trappeur avec saucisses et pommes de terre cuites au feu de bois constitue le climax de l’aventure. De chemins creux en prairies, au rythme de l’âne broutant à intervalles réguliers, le temps s’étire et offre la possibilité d’écouter le chant des oiseaux.

Une randonnée de bord de mer autour de Collioure

Sur la côte Vermeille, la crique de Peyrefite (Pyrénées-Orientales).

L’enfant de 8 ans, il sautille comme un cabri : vendez-lui le combo rando-baignade-plongeon dans la Grande Bleue. Le sentier des douaniers qui relient Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) à l’Espagne court en balcons au-dessus des eaux translucides, descend et serpente de crique en plage. En trois jours, à raison de quelques heures de marche quotidiennes, sur rejoint le cap Cerbère. Le long du chemin, les petits auront d’abord trempé les pieds dans l’eau sur les rochers, navigué dans les vignobles et contemplé le phare-clocher qui veille sur le port de Collioure.

Jusqu’à Banyuls-sur-Mer, le sentier grimpe sur les corniches et plonge vers des anses de sable fin. Il ya le temps et l’irrésistible envie d’aller frétiller avec les poissons de la réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls. Une fois que tout le monde aura regardé filer les girelles et s’il reste un peu de jus, une balade en kayak de mer est toujours possible. Il y a fort à parier que personne ne mouftera dans son duvet au camping municipal.

Quelques coups de pédale le long de l’Atlantique

Il vous reste 56,85% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.