Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Aviation : Flambée de 65 % des prix des billets d’avion depuis janvier

Publié

À Genève, Zurich et Bâle, le constat est le même : les prix ont clairement augmenté depuis le début de l’année. La pandémie de Covid n’y est pas étrangère.

Voyager par les airs est devenu estimé plus cher.

Getty Images/iStockphoto

Le prix des billets pour les vols au départ de Genève, Zurich et Bâle a augmenté en moyenne d’environ 65% entre janvier et avril, se révèle mercredi «20 Minuten», se fondant sur les chiffres de l’indice des prix à la consommation. Pour le mesurer, l’Office fédéral de la statistique recense chaque mois les prix de 34 liaisons aériennes au départ de la Suisse, notamment les trajets Zurich-Dubaï, Bâle-Palma de Majorque et Genève-Lisbonne.

Mais pourquoi une telle hausse ? Hansjörg Bürgi, rédacteur en chef de Skynews.ch, pointe le prix du pétrole, qui a fortement augmenté depuis le début de la guerre en Ukraine. « De plus, toutes les compagnies aériennes présentent de gros problèmes de capacité. Elles ont trop peu d’avions et de personnel pour répondre à la demande», explique-t-il.

Trop peu de capacité

L’agence Globetrotter rappelle que les prix des vols dépendent de nombreux facteurs et changent presque toutes les heures. Selon elle, les tarifs pourraient encore augmenter à mesure que les vacances approchent, mais pourraient connaître une baisse par la suite si les entreprises arrivent à proposer davantage de capacités.

Les Suisses invoquent la loi de l’offre et de la demande. Il n’existe que peu d’autre branche où la dynamique du marché et la concurrence se répercutent aussi rapidement sur les prix, selon la compagnie helvétique. D’autres spécialistes rappellent que l’arrivée des vacances d’été font augmenter la demande, donc les prix. La pandémie de Covid a aussi des répercussions : les entreprises n’ont pas encore réintroduit toutes leurs liaisons et ont besoin d’argent pour combler les pertes de ces deux dernières années.

Certaines destinations déjà moins chères

Est-ce la fin des vols à bas prix ? Easyjet reste vague, mais ne semble pas avoir changé de stratégie pour l’instant. « Nos tarifs sont calqués sur la demande, explique la compagnie. Le prix commence à un bas niveau et augmente à mesure que la date de départ se rapproche, car il y a alors moins de places disponibles dans l’avion.»

L’agence de voyages Hotelplan affirme que la demande de vacances à l’étranger est de nouveau en forte hausse. Malgré cela, il existe des forfaits à des prix intéressants, par exemple pour des destinations méditerranéennes comme la Crète, Rhodes, Chypre et Majorque selon l’entreprise, car les compagnies aériennes proposent de nouveaux vols pour ces destinations.

(mur/jba)

Leave a Reply

Your email address will not be published.