Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Maroc, Espagne, France : du changement pour les Belges qui veulent s’y rendre

Après deux ans de pandémie, les voyageurs devaient être nombreux à reprendre la route des vacances cet été. Voici quelques changements à prendre en compte avant de partir.

« A partir du lundi 16 mai, le port du masque ne sera plus obligatoire dans l’ensemble des transports en commun », a déclaré M. Véran à la sortie du conseil des ministres. Sont notamment concernés le métro, le bus, le train, l’avion et les taxis, a précisé le cabinet du ministère à l’AFP.

« Le port du masque reste recommandé mais n’est plus obligatoire », il a dit, jugeant que cette contrainte n’était « plus adaptée » alors que la vague actuelle de covid est en train de diminuer fortement dans le pays.

Les contaminations et les hospitalisations sont actuellement en forte baisse, même si les scientifiques préviennent que l’épidémie n’est probablement pas terminée, notamment face à la menace d’une nouvelle variante.

L’Espagne serre la vis pour les fêtes

Le gouvernement des îles Baléares, qui comprend la célèbre île d’Ibiza, veut s’attaquer aux fêtes abusives. Il vient de décider de mesures pour limiter les excès.

Des nouvelles conditions strictes ont été édictées pour les touristes. Les particuliers pourraient se voir infliger une amende pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros. Les changements sont nombreux et importants : les « happy-hours » ne vont plus être autorisées, la vente d’alcool en magasin va être limitée. Il sera également interdit d’organiser une tournée de pubs.

Les touristes optant pour la formule tout compris n’auront plus droit qu’à 6 boissons par jour (3 le matin et 3 le soir). Ces règles concernent les vacanciers se rendant à Ibiza, ainsi que dans les zones de Playa de Palma, El Arenal, Magaluf et le quartier ouest de Sant Antoni de Portmany.

Outre ces règles concernant l’alcool, il est désormais également interdit de sauter des balcons.

Changement majeur au Maroc

Madrid et Rabat ont décidé de rouvrir le 17 mai les postes frontières entre le nord du Maroc et les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, fermés depuis plus de deux ans, a annoncé jeudi le ministre espagnol de l’Intérieur.

Ce processus se fera de manière graduelle et ne concernera pas un premier temps que les ressortissants des pays de la zone Schengen, a poursuivi le ministre. Cette réouverture sera ensuite élargie « à partir du 31 mai » à « tous les travailleurs transfrontaliers », c’est-à-dire les ressortissants marocains qui travaillaient dans ces deux villes, at-il poursuivi.

Les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc avaient été fermées lors de la première vague de la pandémie de covid, au printemps 2020, puis maintenues fermées l’année suivante en raison d’une grave crise diplomatique entre Madrid et Rabat.

L’accord sur leur réouverture survient après que Madrid a mis fin le 18 mars à près d’un an de crise diplomatique avec Rabat en soutenant publiquement le plan marocain d’autonomie pour le Sahara occidental, une ancienne colonie espagnole contrôlée par le Maroc, mais dont les indépendantistes sahraouis du Front Polisario, soutenus par l’Algérie, revendiquent l’autodétermination.

Leave a Reply

Your email address will not be published.