Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Voyage au fond des mers avec le PLQ

Depuis le temps que je m’intéresse à la politique, j’ai entendu plus que ma part de discours vides, de réponses vagues et d’entrevues creuses.

Mais les propositions que Michelle Setlakwe, la candidate libérale pour Mont-Royal–Outremont, a tenu à l’émission de Patrick Masbourian, sur les ondes d’Ici Première avant-hier, ont donné un prix spécial.

C’est l’Everest du fond.

Même le sous-marin de James Cameron ne s’est jamais aventuré dans des abysses aussi vertigineux.

L’animateur lui-même paraît médusé devant un tel vide.

  • Écoutez la chronique de Gilles Proulx au micro de Richard Martineau tous les jours en balado ou en direct à 9h00 via l’app QUB et le site qub.ca :

« LES GRANDES VALEURS LIBÉRALES »

Masbourian demande à madame Setlakwe pourquoi elle s’est présentée sous la bannière du PLQ.

« Ah, pour moi, ça allait de soi, ça ne devrait pas surprendre personne, je suis libérale depuis toujours, j’ai grandi dans une famille libérale, et plus je vieillis, et que je vois tout ce qui se passe dans le monde, plus je suis connectée sur les valeurs libérales d’inclusion… »

Silence.

« Recommandez-vous m’en dire un peu plus sur ces valeurs libérales d’inclusion ? demande l’animateur, bon prince. Qu’est-ce que vous voulez dire ? »

(On avait l’impression de voir un sauveteur plonger tout habillé dans une piscine pour sauver une femme en train de se noyer dans le deux pieds…)

Réponse de la candidate : « On vit dans un milieu où la diversité, pour moi, c’est notre richesse, à Mont-Royal–Outremont, mais à Montréal aussi puis dans le reste du Québec, ce qui fait la richesse de la société , c’est sa diversité… »

Silence.

Le sauveteur Masbourian regarde la candidate libérale chercher désespérément son air sur le bord de la barboteuse. N’écoutant que son courage, il décide de lui faire le bouche-à-bouche.

« OK… Est-ce que sa diversité linguistique fait aussi sa richesse ? » demande-t-il à madame Setlakwe, avec le ton d’un professeur qui parle à un enfant de six ans.

«Oui. [Silence] Oui. Notre… notre grande richesse est la langue française, mais, heu, il faut être ouvert sur le monde si on veut que nos enfants élargissent d’autres langues. »

  • Écoutez la rencontre Lisée – Mulcair avec Martineau diffusée chaque jour en direct 8 h passant par QUB radio :

« VENEZ DANS LA TENTE ! »

Quand Patrick Masbourian demande à la volubile candidate libérale ce qu’elle pense de la loi 96, celle-ci répond :

« Le projet de loi vaut la peine d’être débattu, il va, il va, il va loin, et il brime les droits de certaines minorités, ça vaut la peine qu’on en parle, mais écoutez, je ne suis pas allée en politique juste pour parler de ça, je suis entrée en politique pour plein d’autres raisons… »

Lorsque Masbou lui demande quelles sont ces raisons, la dame parle de la baisse du pouvoir d’achat, un fléau social qui frappe de plein fouet les résidents de Mont-Royal et d’Outremont.

À la fin de cette courte entrevue, Masbourian (heureux de pouvoir enfin passer à un sujet plus intéressant, comme la météo ou la circulation) : « Qu’est-ce que vous dites aux électeurs libéraux traditionnels qui pensent voter pour un autre parti ?

— Revenez au bercail ! J’aime bien quand notre chef dit que le Parti libéral, c’est la grande tente sous laquelle tout le monde a sa place… »

Ouah !!!!

Je vous dis que ça carburateur, au PLQ !

Par ici, les grandes pointures !

Leave a Reply

Your email address will not be published.