Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Lufthansa pousse aux excuses après avoir refusé des passagers

Certains voyageurs refusaient de porter un masque, et la compagnie a décidé de refuser l’embarquement au groupe entier de voyageurs.

Lufthansa est prix dans la tourmente. La compagnie allemande est accusée d’antisémitisme : elle a refusé l’accès à un groupe de voyageurs juifs ultra-orthodoxes souhaitant rejoindre Budapest depuis Francfort.

En cause, selon la compagnie, deux passagers issus du groupe, refusant de porter un masque sur un premier vol en provenance des États-Unis. Ou, le règlement de la compagnie souligne clairement l’obligation absolue du port du masque pour embarquer.

Le port d’un masque de protection médicale est obligatoire pendant toute la durée de votre voyage avec Lufthansa, au moment de l’embarquement, à bord et jusqu’à la sortie de l’avion.

Problème : après l’altercation entre les équipes de Lufthansa à Francfort et les passagers récalcitrants, la compagnie a pris la décision de refuser l’ensemble du groupe. Comme l’explique l’une des employées dans une vidéo largement relayée sur Twitter.

Plaques excuses

La Lufthansa a été contrainte, après le relai transmis à cette histoire par la Jewish Telegraphic Agency, puis une quantité de médias américains, à des plaques d’excuses.

Manquent pour le moment le détail des raisons pour lesquelles le groupe a été sanctionné dans son ensemble, plutôt que les passagers refusant de porter un masque.

“Alors que Luthansa étudie toujours les faits et les circonstances de cette exclusion, nous regrettons qu’un grand groupe de voyageurs ait été empêché d’embarquer, plutôt que de restreindre cette interdiction aux passagers qui ne respectaient pas les règles” écrit la compagnie.

Les ultra-orthodoxes, tous citoyens américains, se rendaient sur la tombe du rabbin Isaiah de Krastir en Hongrie pour un pélerinage. Le vol était donc constitué d’une majorité de passagers juifs, pas tous liés entre eux par un autre lien que leur simple religion.

Le porte-parole de Lufthansa, Tal Muscal, une explication au Poste de Washington ne pas savoir qui a pris la décision d’interdire l’embarquement depuis Francfort au groupe de passagers.

Mais plusieurs témoignages de passagers concordent sur l’émission, par le personnel de vol sur le premier trajet entre Washington et Francfort, d’avertissements concernant les conséquences potentielles, une fois au sol, du non-respect des règles concernant le port du masque.

Leave a Reply

Your email address will not be published.