Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Les Réunionnais privilégient leur île à Maurice pour les vacances scolaires

Si Maurice reste la destination préférée des Réunionnais pour les vacances de mai, les réservations peinent à décoller. Les Réunionnais préfèrent privilégier leur île, les professionnels du tourisme en attestent.

A quelques jours des vacances scolaires, les réservations de billets d’avion n’ont pas vraiment décollé. Dans les agences de voyage, on assure qu’il est toujours possible de trouver des disponibilités.

Les demandes devraient être plus nombreuses dans les prochains jours, après l’annonce du gouvernement de lever les motifs impérieux entre l’Hexagone et les outre-mer.

Il reste notamment de la place pour l’île Maurice, la destination préférée des Réunionnais pour ces petites vacances. Peu de liaisons sont pour le moment ouvert pour des destinations proches de La Réunion. Maurice donc, mais aussi l’Afrique du Sud se sont intensifiées.

Sur des demandes, mais timides, très très timides. Les conditions sanitaires ne sont pas encore au top pour pouvoir prétendre à des séjours à l’île Maurice en toute liberté ou en toute “confiance”. Sur les ventes, de la très dernière minute.

Estelle Omarjee, directrice d’une agence spécialisée dans les voyages sur Maurice

S’il y a eu des promotions de la part des deux principales compagnies aériennes desservant la destination pour inciter les gens à partir, proposant des billets à 220 à 230 euros, le billet est actuellement à près de 400 euros.

Malgré la levée de presque toutes les restrictions sanitaires, le pass vaccinal restait obligatoire et donc un frein au désir de partir.

Un test antigénique négatif de moins de 48h était toujours requis pour revenir à La Réunion. En cas de résultat positif, la personne reste coincée 7 jours supplémentaires à Maurice, à ses frais.

Actuellement, la destination enregistre 70% de réservation en moins qu’en mai 2019.

Les Réunionnais semblent en effet préférer leur île pour ces vacances de mai. A La Réunion, les restrictions sont désormais levées, masque et pass vaccinal compris. Les professionnels du tourisme se réjouissent ainsi en cette fin de crise Covid.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Les professionnels du tourisme réunionnais se prospèrent à l’approche des vacances scolaires

Les réservations sont reparties à la hausse. D’abord au camping de l’Ermitage où tous les bungalows et tentes safari sont réservés. Il ne reste plus que quelques emplacements.

Dans l’hôtellerie, c’est enfin le retour de la clientèle extérieure.

On revient sur les mêmes tendances que 2019, qui était une très très bonne année, avec un retour de la clientèle métropolitaine et européenne et un maintien de la clientèle réunionnaise.

Alexandra Drouhet, directrice d’exploitation du Dina Morgabine

Une tendance qui pourrait se confirmer un peu plus encore avec la levée prochaine des motifs impérieux entre l’Hexagone et les outre-mer, annoncée ce jeudi 12 mai par le gouvernement.

L’an dernier la structure accueillait à la même période 83% de clients réunionnais. Cette année, ils sont de 53 %, s’ajoutent 23 % de métropolitains qui reviennent à La Réunion depuis le mois d’avril, précise-t-elle.

Si la clientèle lieu d’Europe est de retour, il reste des lieux pour les clients locaux, insiste Patrick Serveaux, président de l’Union des Métiers et Industries de l’Hôtellerie.

Patrick Serveaux, invité du Journal

Si tous les indicateurs sont au vert, les réservations se font encore très tardivement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.