Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Debbie Lynch-White utilise un bon vieux truc d’Unité 9 en voyage


Toujours en Europe après avoir abandonné Compostelle de la meilleure façon, Debbie Lynch-White nous a ramenés directement à Lietteville avec ses histoires de vacances.

• À lire aussi : Debbie Lynch-White partie marcher Compostelle, hait ça, arrête après 4 jours et c’est notre idole

Pis ça c’est l’fun, parce qu’on s’ennuie d’Unité 9 depuis le 26 mars 2019, date de la diffusion du dernier épisode de la populaire série de Radio-Canada.

Mais revenons au voyage plein de rebondissements de Mme Lynch-White dans les Europes.

La comédienne qui sillonne présentement le sud de la France a été confrontée au merveilleux phénomène du harcèlement de rue, aussi appelé appel de chat. N’importe quelle femme qui est déjà passée par le sud de la France (et ailleurs) s’est déjà fait crier des insanités alors qu’elle tentait de se rendre d’un point A à un point B comme n’importe quel humain .

“Je viens juste d’arriver à Nice et ça fait déjà deux gars qui me regardent les boules pis qui me catcallent!» a déclarée, dégoûtée, celle qui a récemment campé le rôle de Caroline dans Une autre histoire.

• À lire aussi : Debbie Lynch-White fait ses adieux à Nancy Prévost dans «Unité 9»

Et c’est là que celle qui a aussi (et surtout) interprète l’IPL Nancy Prévost, détestée des fans et des détenues d’Unité 9a ressorti un bon vieux truc acquis lors de ses années sur le plateau.

«Je vais sortir ma face de Nancy Prévost!», a lancé l’actrice qui sortait à peine de la gare.


Quelques jours plus tôt, alors en Espagne, la femme de 36 ans avait expliqué «sa face de Nancé!». La procédure et simple : lorsqu’elle n’a pas envie de parler à des inconnus ou qu’elle peut l’approcher d’une mauvaise façon, Debbie revêt la face de boeuf qui a fait la renommée de notre chère Nancy à Lietteville.

Et après à peine quelques heures passées à Nice, Debbie a eu besoin de mettre en œuvre son truc de pro :



Pour référence, voici la face de Nancy dans ses belles années (at-on besoin de préciser que Nancy se trouve au centre ?)

Mais quel bon truc.

Bon voyage à Debbie/Nancé et pas de pitié pour ceux qui croiseront son chemin en hurlant des niaiseries.

Suivez-vous le Sac de chips sur Instagram ?

À voir aussi sur le Sac :

Leave a Reply

Your email address will not be published.