Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Tourisme : des avertissements enfin encouragés dans le Tarn

l’essentiel
Retour des touristes espagnols à Pâques et bonne affluence pendant les vacances scolaires. La saison promet.

Les premiers signaux, encouragés, sont apparus pendant la semaine sainte à Pâques où on a pu constater, en particulier à Albi, un nombre important de touristes espagnols. « C’est traditionnel pour eux. Après deux ans d’arrêt de la clientèle étrangère, ils sont revenus » confirmé-t-on du côté de Tarn Tourisme. En mettant l’accent sur une autre nouveauté : « Les Tarnais partent en vacances… dans le Tarn. Ils redécouvrent leur territoire et ses pépites ».
70 % des Français interrogés ont prévu un ou deux séjours, ne seraient-ce que pour quelques jours, entre avril et juin, selon l’enquête que vient de publier Atout France, opérateur de développement touristique de l’État. « On sent un besoin fort de partir, de s’évader, pas obligatoirement en allant loin » confirme Tarn Tourisme.
En moyenne, les près de 80 campings du Tarn affichent une hausse de 20 % des réservations par rapport aux années précédentes. « La saison s’annonce bien même si toutes les réservations se sont arrêtées au début du conflit en Ukraine. Elles ont redémarré au cours de la dernière quinzaine d’avril » détaille Karine Albouy pour l’Association de l’hôtellerie de plein air tarnaise. Seule inquiétude pour les gérants de ces hébergements de plein air, la crainte de perdre des clients s’ils répercutent, sur leurs tarifs, une hausse des charges conséquente.

Optimisme prudent

Même optimisme prudent du côté de l’hôtellerie, avec une bonne activité pendant les vacances de Pâques. « On sent un retour de la clientèle étrangère, les Espagnols, les Belges, les Britanniques mais aussi des Américains. Pour le printemps c’est plutôt bon et encouragé… Mais difficile de se prononcer sur l’été il est encore trop tôt » explique Renaud Jeanne des hôtels Mercure à Albi et Fusiès à Lacaune. « Les étrangers rejetés mais cela reste une clientèle européenne, on ne retrouve tout de même pas le niveau d’avant crise » note Laure Miquel à l’hôtel-restaurant l’Alchimie à Albi, « La tendance globale est plutôt bonne… Le nombre de réservations sur l’hôtel est en hausse de 30 % sur juin par rapport à la même période en 2021, +30 % sur juillet et +60 % sur août. » L’inquiétude pour elle comme pour l’ensemble des professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, « c’est plus un problème de personnel que de fréquentation ».

à Mazamet, la passerelle séduite

« C’est devenu le 3e site le plus visité du département. Il y a eu beaucoup de monde pendant ces vacances. Il faisait beau et les camping-caristes étaient là… Aujourd’hui, la passerelle de Mazamet est incontournable » salue Fabienne Van Eeckhout, directrice de l’office de tourisme Castres – Mazamet. Le 29 avril dernier, sous un soleil bienvenu, Olivier Fabre, maire de Mazamet, inaugurait une nouvelle aire dédiée aux camping-caristes, d’une capacité de 24 places à deux pas du centre-ville, au-dessus du parking de la Resse avec accès direct aux sentiers de la passerelle. Cette traversée « himalayenne » de 140 mètres de long, à 70 m de haut, entre Mazamet et Hautpoul. Inaugurée en septembre 2018, un tout de suite fournit un public local, puis régional et rapidement national. « On tient le cap des 100 000 visiteurs depuis le début et même en 2020 et 2021. Le confinement nous a aidés à avoir une clientèle très locale qui s’est refait une image fidèle à ce qu’est vraiment Mazamet » se réjouit Olivier Fabre en se disant « très optimiste pour la suite ».
Au plus tard début juillet, il inaugurera « la Rolls des via ferrata » dont les travaux sont en cours. « Sur les mêmes paroisses que celles où est arrimée la passerelle, avec 4 tyroliennes » dévoile le maire de Mazamet. Le succès de ce nouveau site ne devrait pas se démentir. « Sur une saison sans restriction, on va exploser les plafonds » assure Olivier Fabre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.