Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

pourquoi la saison estivale sera encore difficile

Les Algériens établis à l’étranger et notamment en France s’apprêtent à vivre un troisième été marqué par les restrictions sur les voyages.

Près d’une année après la réouverture des frontières, le régime partiel continue d’être en vigueur en Algérie malgré une situation sanitaire avantageuse tant sur le plan local qu’international.

L’augmentation des vols décidée fin mars et entrée en application au mois d’avril a atteint ses limites. Il n’y a qu’à voir la disponibilité et le prix des billets chez les compagnies aériennes à nous créneaux confondus et plus particulièrement sur le réseau France.

Toujours pas de réouverture totale des frontières algériennes

Bien que tout plaide en faveur d’un retour à la normale et au nombre de effectif avant la crise sanitaire, tout porte à croire que le régime partiel restera en vigueur lors de la prochaine saison estivale.

Hier, le Conseil des ministres a annoncé un nouveau programme de vols Air Algérie pour la saison d’été. Il n’a pas évoqué l’ouverture des frontières ni même un renforcement du programme d’Algérie Ferries.

L’on se dirige donc vers un nouveau renforcement du nombre de vols, comme cela a été le cas en avril dernier. Ce qui sera insuffisant pour répondre à la forte demande attendue cet été.

La demande de vols vers l’Algérie sera difficile à satisfaire

On n’est qu’au mois de mai, mais le retour de la demande se sent déjà. D’ici l’arrivée de la saison estivale, la demande augmentera encore plus. Malgré l’augmentation des vols qui se profilent, répondre à la forte demande sera difficile pour Air Algérie et les compagnies aériennes étrangères.

Cela fait bientôt trois ans que la grande fête des Algériens de France n’ont pas passé les vacances au bled. Tout le monde veut les passer en Algérie cette année ce qui complique encore une situation déjà difficile.

Par ailleurs, cette année, l’Aïd el Kébir seront fournies autour du 10 juillet une motivation de plus pour les Algériens établis à l’étranger pour rentrer au pays.

Pagailles en vue dans les consulats d’Algérie et les aéroports français

Afin de faciliter le renouvellement des passeports pour la communauté à l’étranger, le ministère des Affaires étrangères a pris la décision de supprimer la prise des rendez-vous dans les consulats d’Algérie à l’étranger.

La demande en passeports est très forte, notamment en France, ce qui risque de provoquer des scènes de pagaille comme celles vécues devant l’agence d’Air Algérie à Paris Opéra. C’est ce que redoute Jil Jadid qui est exprimé dans un communiqué de sa délégation extérieure.

Une autre galère attend les voyageurs algériens en France : au niveau des aéroports français, on s’attend à une saturation. Une difficulté de plus qui se dresse devant les voyageurs vers l’Algérie. Cette année verra le retour en force du trafic aérien en France et donc celui des passagers dans les aéroports.

Voyage en Algérie : les prix ne baisseront pas cet été

Au Niveau billetteriela situation ne prête pas à l’optimisme aussi. Avec le conflit en Ukraine, les prix du carburant ont connu une flambée inédite depuis une décennie. Cela a ses répercussions sur le prix des billets d’avion systématiquement.

En Algérie, la situation est plus complexe qu’voiture ailleurs les prix des billets sont déjà impactés par la faiblesse de l’offre par rapport à la demande de plus en plus croissante.

Seule une réouverture totale des frontières et la relance de tous les créneaux d’avant la crise pourraient atténuer la hausse des prix des billets qui semble inévitable.

Leave a Reply

Your email address will not be published.