Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

les agences de voyage défaillantes de la location de lieux d’hébergement

Algérie – De nouvelles conditions concernant la location des lieux d’hébergement nécessaires pour l’accomplissement du rituel du Hadj 2022 pour les Algériens ont été imposées aux agences de voyage. Dzair Daily relate pour vous, tous les détails, ce lundi 9 mai 2022.

En effet, l’Office national du Hadj et de la Omra (ONPO) a interrompu les agences de voyage de la location des lieux d’hébergement pour les Algériens au titre de l’année 2022. Il s’agit d’une nouvelle mesure qui permet aux agences concernées d’être exemptées des réservations d’hôtels et des appartements sur les lieux saints. Cela en prévision de la période du Hadj de cette année.

Effectivement, un bon nombre de pèlerins algériens se prête à accomplir le cinquième pilier de l’islam. Pour ce fait, ils passent par le biais des agences de voyages. Ces derniers ont pour tâches de programmer le séjour de ce rituel religieux des fidèles. Néanmoins, cette fois-ci, les agences doivent se plier aux nouvelles mesures prises par l’ONPO.

Dans le détail, l’Office national du Hadj et de la Omra a attribué cette tâche à la délégation algérienne présente sur le territoire de l’Arabie saoudite. Cette dernière s’est alors accaparée de l’agencement relatif à l’hébergement des voyageurs. Cela, en vue d’organiser l’arrivée des pèlerins sur les lieux dans les meilleures conditions.

« On a reçu beaucoup de plaintes de la part des pèlerins », a déclaré un responsable

Alors que les Algériens peuvent de nouveau participer au grand pèlerinage annuel, les agences de voyage, quant à elles, se plient aux nouvelles règles. En effet, cette mesure consiste à exempter les agences de l’organisation du Hadj pour les Algériens, plus particulièrement de l’hébergement. À cet effet, Mounir Bechiri, directeur d’une agence de voyage, s’est exprimé à ce sujet.

Le responsable déclaré au média arabophone, Actualités d’Echoroukque cette mesure faciliterait le travail des agences. Cette nouvelle condition est, selon ses dires, bénéfique pour les candidats au voyage. D’autant plus que parmi les pèlerins, les agences de voyage enregistrent un bon nombre de personnes âgées.

De plus, « nous avons reçu beaucoup de plaintes de leur part. Cela par rapport au manque d’organisation de certaines agences de voyage », at-il déclaré. Selon, Mounir Bechiri, cette condition imposée par l’ONPO, permet de mieux contrôler les activités des voyageurs. D’autant plus que les pèlerins seront hébergés au niveau des mêmes immeubles.

Leave a Reply

Your email address will not be published.