Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Voyage. A la découverte de l’Europe… en train VIP

Entre orient et occident, à bord du Venice Simplon Orient Express…

Les 17 voitures, construites entre 1926 et 1931, du Venice Simplon Orient Express sillonnent l’Europe plus de 30 semaines par an dans une ambiance années folles (à partir de 2850 €). Parmi les haltes principales… L’Eclectique Istanbul, au carrefour des cultures byzantine et ottomane : visiter particulièrement le palais Topkapi, la Mosquée Bleue, le Grand Bazar, la basilique Sainte-Sophie, le marché aux épices, avant d’opter pour une croisière mémorable sur le Bosphore.

A Bucarest, sans doute la plus énergique des villes roumaines, s’arrêter au Palais du Parlement, encrasser la rue historique de Victoriei, prendre un thé dans le quartier populaire de Lipscani et se détendre dans les parcs Cismigiu et Herastrau. Une fois à Budapest, la capitale hongroise, se rend notamment au château de Buda, à l’église St Matthias, à la basilique St Etienne, au bastion des pêcheurs ainsi qu’aux bains Szechenyi et Gellert.

Du côté de Prague, la cité aux clochers, les monuments incontournables ne manquent pas : les synagogues du quartier juif (dont celles de Vieille-Nouvelle et Maisel), le pont St Charles, les ruelles commerçantes de Mala Strana, les berges de la rivière Vltava, l’horloge astronomique et l’église Notre-Dame de Tyn au centre-ville, le château et la colline de Petrin. En Toscane, ce sont Vérone et Venise qui attisent les convoitises. Puis, direction Paris et Londres.

Des Balkans à la Transylvanie à bord du Golden Eagle Danube Express…

Reliant Budapest et Téhéran en une dizaine de jours, cette ligne ferroviaire d’exception, ouverte en 2014, prévoit (à partir de 8690 €) plusieurs escales inoubliables, dont Venise et Trieste (en Italie), Zagreb (en Croatie), Sarajevo et Mostar (en Bosnie-Herzégovine), Dubrovnik (en Croatie), Belgrade (en Serbie), Sofia (en Bulgarie) et Istanbul (en Turquie).





Photo Belmond

L’Ecosse à bord du Royal Scotsman…

Depuis 1985, au départ d’Edimbourg, les 20 cabines luxueuses du Royal Scotsman (à partir de 3350 €) conduisent une trentaine de voyageurs parmi les landes, les lochs et châteaux légendaires, parfois hantés… Les escales au programme… D’abord, Keith, qui héberge la plus ancienne distillerie du pays, les ruines de Hunty Castle, Leith Hall ainsi que les ateliers de fabrication du kilt.

Ensuite, Kyle of Lochalsh qui abrite l’Eilean Donan Castle et les cascades de Glomach. S’enchaînent après les bourgades de Dundee, Spean Bridge, Rannoch Moor, Silver Sands of Morar et Bute Island.



Photo Renfe

Photo Renfe

L’Espagne à bord d’El Transcantabrico ou d’Al Andalus…

Véritable train intimiste de collection 1920, El Transcantabrico Gran Lujo (à partir de 5790 €) conduit ses voyageurs de San Sebastian à Santiago de Compostela, en passant spécialement par Bilbao (le musée Guggenheim, le palais Euskalduna, la tour Pelli), les plages de Santander, Cabezon de la Sal (La Bodega, l’église San Martin, le port San Vicente) et la cité médiévale de Santillana del Mar.

Quant à l’Al Andalus, il offre plutôt d’arpenter les contrées du sud de la nation ibérique (à partir de 4890 €) : Séville (la cathédrale Christophe Colomb, la tour Giralda, l’Alcazar), Ronda (le pont, les arènes, les jardins du palais), Grenade (l’Albaicin, le belvédère San Nicolas, l’Alhambra) et enfin Cordoue (la mosquée-cathédrale, l’alcazar, les hammams, les écuries).

Leave a Reply

Your email address will not be published.