Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

Les Açores, des îles à livres ouverts

Les îles de Faial et Pico sont les premières destinations retenues pour une expérience peu commune au Portugal : faire connaître les Açores par ceux qui les ont (d)écrites. Il y a bien sûr l’œil magique de Vitorino Nemésio [un poète et romancier açorien, 1901-1978]le récit fanfaron de Mark Twain [dans Le Voyage des innocents, 1869] et l’épopée des baleiniers de José Dias de Melo [un autre écrivain açorien, 1925-2008]également mais les récits de plusieurs autres auteurs qui ont été impressionnés par la beauté de ces îles situées au milieu de l’Atlantique, aussi vierges que les sites les plus inaccessibles du monde, aux paysages encore très peu altérés par la présence humaine.

L’idée de ce circuit organisé « Les Açores des écrivains »* revient à Luís Daniel, qui a conçu l’itinéraire de cette aventure aussi littéraire que touristique. En ce vendredi de février, une vingtaine de personnes sont attendues à l’aéroport d’Horta [la plus grande ville surf Faial]. Pendant trois jours, elles parcourront Faial et Pico, sa voisine, en voiture. Elles franchiront en ferry le chenal qui les sépare pour découvrir cette dernière, où se dresse le point le plus élevé du Portugal, qui apparaît constamment à l’horizon des voyageurs depuis leur arrivée.

Capuchons troublants

C’est d’abord Faial qui constitue l’attraction littéraire. En en sillonnant la zone rurale, on tombera sur des surprises, toutes tirées des livres qui servent de guides à ce voyage. Le premier d’entre eux sera Comme Ilhas Desconhecidas de Raul Brandão [“Les îles inconnues”, inédit en français, dans lequel le natif de Porto (1867-1930] raconte un voyage effectué aux Açores et à Madère]. L’auteur y décrit la ville de Horta [en 1924] et on constate que « les couvents, les églises massives, les vieilles et sympathiques maisons de province aux balcons de bois et fer forgé » n’ont pas disparu. C’est clair, il est impossible de ne pas remarquer Pico, qui se dresse de l’autre côté du chenal. « La formidable Pico… sa baie arrondie et [la plage de] Porto Pim.

Brandão n’est pas resté dans la partie basse de la ville et la voix de Luís Daniel, qui accompagne le voyage avec des passages d’Comme Ilhas Desconhecidas, s’interrompt à Espalamaca, où le vent s’obstine à être aussi fort que la beauté des lieux. Puis elle prononce une phrase : « Ce qui donne son caractère puissant à cette terre, c’est le capuchon. De temps en temps fait irruption un fantôme noir et difforme avec un grand capuchon sur la tête. Le voyageur se demande quelle est la signification de ce propos quand, au bout de deux pas seulement dans les environs d’un moulin, il avise une femme couverte dont on ne voit même pas le visage. “C’est donc ça, le capuchon ?” se demande-t-il en s’approchant de ce corps noir qui a tant troublé Brandão et qui le trouble lui, près d’un siècle plus tard.

L’étonnement de Mark Twain

C’est là la première surprise d’un itinéraire d’où surgiront nombre de spectacles qui ont étonné tant de voyageurs au fil des siècles. À partir de ce moment, la réalité actuelle des îles et les évocations d’autres temps ne cesseront de se superposer. D’ailleurs, il suffit d’attendre quelques minutes pour que s’ajoutent à ces reconstitutions des connaissances qu’on ignorait posséder ou qu’on avait oubliées, par exemple, que Faial a été peuplée à égalité par les Portugais et les Flamands et que si les moulins présentent des structures similaires, ils ont des ailes différentes selon la nationalité de celui qui les a intégrés.

À ce moment-là, on entend les pages que Mark Twain leur consacrent dans Le Voyage des innocents [le récit d’un voyage effectué en 1867, disponible en français à la Petite Bibliothèque Payot]. “Quand le vent change, ils attachent quelques ânes et font tourner toute la moitié supérieure du moulin jusqu’à ce que les ailes soient dans la bonne position, au lieu d’adapter le système de telle sorte qu’on puisse déplacer les ailes plutôt que le moulin, écrit-t-il, surprise.

Marc Twa

Leave a Reply

Your email address will not be published.