Categories
Actu france Environnement Monde Sport Tourisme Vacances

découvrir nos six étapes incontournables

Première étape : Malaga.

La ville natale de Pablo Picasso, installée sur les bords de la Costa del Sol, mêle à merveille les plaisirs de la mer aux multiples sorties culturelles. La vieille-ville recèle de monuments magnifiques : la cathédrale Manquita dont la tour inachevée attise les curiosités, de même que l’Alcazaba et le château de Gibralfaro.

Après s’être régalés d’une spécialité locale (flamenquin ou pringa), les reines du shopping sont attendues rue Larios tandis que les amateurs d’art s’attèlent à un tour des musées : Picasso, Thyssen et Pompidou leur font les yeux doux . En fin de journée, le sentier qui jouxte le port, notamment dans les parages de Muelle Uno et de La Farola, s’avère fort agréable à emprunter…





Photo de Sebastian Pichler sur Unsplash

Prochains arrêts : Marbella, Ronda et Cadix.

Des kilomètres de plages paradisiaques sur fond de Sierra Blanca… Bienvenue à Marbella, station balnéaire festive et ultra chic de renommée internationale ! Puis, direction Ronda et son magistral pont de pierre haut de 98 mètres !

Aussi au programme : les arènes et les jardins du palais. Vers 17h, les couples sont conviés à une promenade romantique dans les jolis villages de Setenil de las Bodegas et Arcos de la Frontera : perchés sur leur rocher doré, ils se veulent vraiment photogéniques ! En soirée, les quartiers vivants de Cadix offriront de déguster une délicieuse friture au rythme des sabots des chevaux andalous qui font le show.

Halte suivante : Séville.

La visite de la capitale du sud de l’Espagne commence donc par la Plaza del Triunfo : la cathédrale abrite la tombe de Christophe Colomb et la tour Giralda regarde fièrement l’Alcazar, palais imposant du royaume de Dorne (Games of Trones).

Sur sa Plaza de España, l’un des sites de tournage de Star Wars, Séville fait encore et toujours son cinéma. Pour se restaurer, c’est cependant dans les bars à tapas de Santa Cruz qu’il faut prendre place. Au menu : gaspacho, huevos, adobo…

En soirée, sur les rives du Guadalquivir, la Tour de l’Or s’illumine, et le quartier de Triana convie à dîner en terrasse, au calme ou au son des serres des charismatiques danseurs de flamenco.

Au sixième jour : Cordoue.

L’âme de Cordoba, c’est sa mosquée-cathédrale ! On aime flâner parmi ses interminables rangées de colonnes et d’arcades puis se reposer dans sa charmante Cour des Orangers. A l’heure du déjeuner, on s’assoit à une table de la Corredera et l’on commande un salmorejo ou une queue de taureau.

A l’ombre des patios fleuris du quartier juif, on se laisse aller à une petite balade digestive… A la nuit tombée, les animations ne manquent pas : Noches Magicas à l’Alcazar, Pasion y Duende del Caballo Andaluz aux Ecuries de Cordoue, détente aux hammams…

Ultime échelle : Grenade.

Incontournables : son centre historique, sa cathédrale et sa chapelle royale, dernière demeure des rois catholiques. Autres espaces remarquables à arpenter : l’Albaicin, ses maisons typiques classées à l’UNESCO et le belvédère San Nicolas s’ouvrant sur les collines de la Sierra Nevada.

Évidemment, l’Alhambra et ses jardins méritent aussi le déplacement (il faut réserver ses entrées avant d’y aller !) : palais de Charles Quint, Cour des Lions, Cour de Comares, salle des Dos Hermanas…

Leave a Reply

Your email address will not be published.