Categories
Environnement Opinions Technologies Transport

Les leçons d’adaptabilité de la crise sanitaire sans précédent

Quand un secteur comme l’aviation privée voit toutes ses ressources bloquées par la fermeture des aéroports, comment s’adapter, innover et maintenir le cap ? Nous avons échangé avec Salem Youssef, Co-fondateur et Président d’une société internationale de services support pour l’aviation d’affaire JETEX FLIGHT SUPPORT.

Quel a été le rôle de Jetex Flight Support durant la crise sanitaire ?

Salem Yousef : Nous avons été sollicités pour faire le lien entre les gouvernements et les aéroports pour trouver des solutions dans une situation où les possibilités étaient très restreintes. Nous avons été un recours pour les transports indispensables comme les médicaments, les masques, les vols pour les gouvernements, les ambassades et les rapatriements …

Nous avons aidé au transport des vaccins par vol Cargo et également pris en charge des évacuations sanitaires, car on s’est vite rendu compte du manque d’appareils dotés d’équipements médicaux. Face à cette demande exceptionnelle, nous avons vite adapté notre entreprise.

Quels éléments clés vous ont permis de traverser cette tempête ?

Salem Yousef : Chez Jetexpar exemple à Paris, nous sommes passe de 60 volumes par jour à 1 ou 2 vols par jour! Heureusement nos implantations à Dubaï et à Abidjan dont les aéroports ont pris la relève à permis de continuer l’activité. Nous avons résisté au choc du fait de la diversification de nos métiers complémentaires entre le Flight Support et les terminaux que nous gérons et qui sont rests une source de revenus. Pour rester vivant, il a fallu innover, s’adapter au contexte et au marché en temps réel, et maintenant il s’agit de nos avancées avec les changements d’habitudes de nos clients. Par exemple, avec les incertitudes des aéroports fermés ou ouverts, les clients ont opté pour des vols sans escalades. Les grands salons d’aviation d’affaire, EBACE à Genève, NBAA aux USA et le MBAA à Dubaï étant annulés, nous avons dû diversifier nos modes de communication pour rester en contact avec les opérateurs et nos clients. Mais dans chaque difficulté, il faut voir l’opportunité !

Quels sont les défis de l’aviation privée à l’avenir ?

Salem Yousef : Tout d’abord, il faut se rappeler que l’aviation d’affaire concerne seulement 1 % de la population, c’est un service très exigeant, un marché de niche très ciblé. Notre principal défi consiste à maintenir des possibilités d’atterrissage en ville pour un accès rapide aux rendez-vous d’affaire. Il est évident qu’avec un temps de transport aéroport-ville trop long le vol d’affaire perd de sa pertinence. Hors, la tendance dans le monde est à l’inverse de déplacer les aéroports hors des villes pour des raisons évidentes. Tout comme l’aéroport du Bourget à Paris, créé en 1919, a été transformé en aéroport d’aviation d’affaire à la construction de l’aéroport Charles de Gaulle, nous aimerions que cette initiative soit reproduite. L’enjeu fort pour nous, c’est d’avoir des terminaux faciles d’accès, proches des centres ville, dans le respect du voisinage mais avec des horaires de vols compatibles avec le monde des affaires.

Quelle est votre vision du métier et comment l’avez-vous fait évaluer ?

Salem Yousef : Notre métier est méconnu du grand publicil s’agit d’apporter tout le support à l’execution d’un vol. Pour assurer ce service 24h/24 nous avons créé des Centre d’opérations sur tous les continents en 2005 à Dubaï, puis à Miami en 2014, aux Philippines en 2017 et en France en 2021. Ce qui nous distingue de la concurrence, c’est qu’en plus de l’aspect technique nous nous sommes tournés vers le besoin du client. Nous avons créé notre premier Terminal FBO (Fixed Base Operation) en 2009 à Paris. Initialement le terme FBO est un terminal qui s’occupe uniquement de l’avion et de l’équipage, chez Jetex nous sommes allés plus loin en prenant en compte les attentes des passagers. C’est ainsi que nous avons conçu des Terminaux d’aviation d’affaire très design proposant des services haut de gamme.

Que retenez-vous de cet épisode, commentez-vous t-il changé votre métier ?

Salem Yousef : Notre crédo a toujours été l’adaptabilité, l’innovation et le sur-mesure et nous avons dès le lancement de Jetex misé sur les besoins du client. Aujourd’hui nous allons plus loin en innovant dans le service sur mesure pour répondre aux contraintes et exigences de nos clients. Par exemple, nous déployons une ligne téléphonique dédiée à un client pour prendre en charge tous les services associés à son voyage : de l’élaboration du plan de vol à la réservation d’hôtel, villa, bateau… Notre service ressemble à une conciergerie de luxe personnalisée. Pour les opérateurs, nous procédons également à disposition des équipes dédiées. C’est dans le service que nous faisons la différence par rapport aux concurrents.

Nous avons été un pionnier dans notre métier. Nous croyons à une concurrence juste et loyale, sans « bashing » ni baisse des prix, nous maintenons nos valeurs, nos principes et une éthique dans le traitement des affaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.