Categories
Environnement Opinions Technologies Transport

Cergy Pontoise. Dassault Aviation prépare son atterrissage

Grues et engins de chantier ont investi la plaine des Linandes pour préparer l’atterrissage à l’horizon 2023 du constructeur aéronautique. (©La Gazette du Val d’Oise)

Dassault Aviation en approche. Quelques semaines, la construction de l’usine depuis le dernier cri de l’avionneur est entrée en piste. Grues, engins de chantier, ouvriers : sur la plaine des Linandes à Cergy (Val-d’Oise)l’atterrissage du constructeur aéronautique, programmé pour novembre 2023, se prépare.

Fuselage des Rafale et Falcon

Posée depuis 1951 à Argenteuil, l’entreprise avait choisi en février 2019 de s’envoler vers Cergy. « Faute de terrains disponibles dans la commune d’Argenteuil compatibles avec nos programmes, nous avons décidé de lancer le projet de construction d’une usine neuve à proximité immédiate, dans l’agglomération de Cergy-Pontoise », indiquait, en février 2019, Dassault Aviation. Un déménagement remplacé par l’agglo cergypontaine et son président de l’époque, Dominique Lefebvre (dvg, ex-Ps), que la ville d’Argenteuil et son maire Georges Mothron (Lr) n’avaient pas digéré.

L’avionneur se posera près de l’Sont gentils, en lieu et place du parc d’activités initialement projeté. L’usine sera dédiée à la fabrication et à l’assemblage des tronçons avant des fuselages des Rafale et Falcon.

Baptisé Phoenix, ce projet d’aménagement s’étendra sur une surface de 50 397 m². Le dessein prévoit la construction d’un bâtiment industriel composé de quatre halles, d’un bâtiment accueillant restaurant et comité d’entreprise, d’un local de stockage, de deux postes de gardes et d’un parking enterré sur deux niveaux.

Casus belli

Pointant du doigt « un grand projet inutile » dévoreur « de terres fertiles », l’association Val-d’Oise Environnement (Voe) avait en juin 2021 menacé d’attaquer le permis de construire devant la justice. Un combat utile. Voe avait ainsi obtenu que la zone réservée à la biodiversité soit augmentée de 1,7 hectare, la portant à 12 hectares au total.

Par ailleurs, 2 hectares supplémentaires seront dédiés à un projet d’agriculture urbaine ou à des jardins à partager. Afin de les sanctuariser, ces nouveaux espaces naturels seront inscrits au Plu de Cergy et au Scot, document d’urbanisme qui prévaut à l’échelle intercommunale.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Gazette du Val d’Oise dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Reply

Your email address will not be published.