Categories
Environnement Opinions Technologies Transport

Aura Aero électrise l’aviation pour en réduire l’impact environnemental, Success Story

Aura Aero a pris son envol. La start-up a lancé cet été, sur l’aéroport de Toulouse Francazal, la production de série de l’Integral, son petit avion conçu pour la formation et la voltige. Ce biplace léger en bois et matériaux composites est décliné en deux versions, l’Integral R pour la voltige et l’armée qui sera certifié à la fin de l’année, et l’Integral S pour les aéroclubs et les écoles.

Propulsée par deux anciens ingénieurs d’Airbus et un d’Assystem, Fabien Raison, Jérémy Caussade et Wilfried Dufaud, Aura Aero a été créée en 2018 à Cugnaux (Haute-Garonne). La jeune pousse a déjà enregistré 4 commandes fermes pour cet avion vendu à partir de 300.000 euros hors taxes, des clubs Midi-Pyrénées Voltige et Dijon Voltige, de l’aéroclub de Châteauroux et d’un particulier anglais, ainsi qu’une centaine d ‘intentions d’achat dont 20 Groupe d’Aelis.

Une version tout électrique de l’Integral est prévue l’an prochain. « Les écoles de pilotes professionnels seront nos premiers clients et les marchés militaires seront énormes dans les cinq à venir, surtout pour la version électrique », se félicite Jérémy Caussade, président d’Aura Aero.

Décarbonation de l’aviation

Aura Aero nourrit de grandes ambitions dans l’aviation électrique. La start-up prépare un avion de transport régional de 19 places à motorisation hybride. Cet avion régional électrique (ERA) sera équipé d’un turbogénérateur au carburant qui autorise l’électricité pour les moteurs électriques et des batteries structurelles pour contenir le poids. L’objectif est de réduire quasi à néant les émissions de CO2 sur les vols de moins de 400 kilomètres, de 80 % entre 400 et 800 km et de 64 % au-delà.

« L’aéronautique a besoin de faire sa transition énergétique et il existe des solutions de décarbonation », assure Jérémy Caussade. Un premier vol de l’ERA est prévu en 2024 et une entrée en service en 2026. Mené par un seul pilote, il pourra se poser sur les petits aérodromes et transporter du fret. Aura Aero étudie le projet avec un pool de compagnies aériennes. Ce programme d’avion est soutenu par Bpifrance et la région Occitanie.

Après avoir levé moins de 10 millions d’euros auprès d’Innovacom et de mécènes d’entreprises du secteur, Aura Aero espère boucler un tour de table « à deux chiffres » fin 2021 pour financer sa croissance. La start-up, passée en deux ans de deux à 80 salariés, doit réaliser une vingtaine d’embauches d’ici la fin de l’année.

* Le prix de l’Entrepreneur de l’année est organisé par EY, en partenariat avec HSBC, Verlingue, Steelcase et Bpifrance.

correspondant à Toulouse

Leave a Reply

Your email address will not be published.