Categories
Environnement Opinions Technologies Transport

Air France parvient à réduire de 50% d’émissions de CO2 sur deux vols

Le 13 avril dernier, Air France lançait “Air France ACT”, un programme présentant sa nouvelle trajectoire de décarbonation visant -30% d’émissions de CO2 par passager-kilomètre d’ici 2030 par rapport à 2019, soit -12% d’ émissions totales. Pour illustrer les voies devant lui permettre de parvenir à cet objectif, Air France a mis en oeuvre un ensemble d’actions environnementales sur deux vols au départ de Paris-CDG, à destination de Montréal le 3 mai en Airbus A350, et à destination de Lisbonne le 4 mai en Airbus A220. Sur ces deux vols, en conjuguant de nombreuses initiatives environnementales, Air France est parvenu à réduire de 50% les émissions de CO2.

Démarche environnementale avant et pendant le vol

Pour ce faire, Air France a mis en oeuvre un ensemble de mesures en amont du vol, et pendant le vol. En amont du vol, Air France a développé une communication invitant les passagers à limiter le volume et le poids des bagages emportés. Afin de limiter le gaspillage alimentaire, ils ont aussi été encouragés à présélectionner leur repas pour ne charger que les produits nécessaires. Dans les salons, Air France a proposé une offre de restauration plus durable, locale et de saison, avec une utilisation de matériaux éco-responsables. Au sol, Air France a effectué toutes ses opérations en 100% électrique : repoussage électrique de l’avion, transport des équipages en bus électrique entre leur base et le point de parking de l’avion, tracteur autonome de bagages transport électrique du fret.

Pour la partie vol, Air France a donc utilisé l’Airbus A350 et l’Airbus A220, des avions de nouvelle génération quitent émis jusqu’à 25% de CO2 en moins par rapport aux avions plus anciens. Par ailleurs, la compagnie française a utilisé le SAF (carburant d’aviation durable) produit par TotalEnergies, à hauteur de 16% vers Montréal et de 30% vers Lisbonne. L’utilisation de SAF est autorisée dans le cas de ces deux vols une réduction de 90 % des émissions de CO2 sur l’ensemble du cycle de vie, supérieure à la moyenne de 80 % retenue par l’industrie. Pour les deux vols, les pilotes ont aussi appliqué les techniques “d’éco-pilotage” (un seul moteur mis en route au roulage, utilisation des innovations embarquées pour l’optimisation tactique des trajectoires, optimisation de la montée et de la descente) . Par ailleurs, Air France a utilisé à bord du matériel de restauration plus durable (voiture repas de nouvelle génération plus légère, plateaux recyclés et recyclables, vaisselle fabriquée à partir de bagasse, couverts et bâtonnets en bois, gobelets en carton, suppression de bouteilles en plastique individuel). Air France a également appliqué le tri sélectif à bord (plastiques, briques de jus et canettes) et a proposé une restauration plus durable, entièrement préparée en France.

L’ensemble du projet s’inscrivait dans le cadre du “Skyteam sustainable flight challenge”, une initiative visant à stimuler et encourager l’innovation en invitant les membres de l’alliance à réaliser des vols les plus éco-responsables possibles du 1er au 14 mai 2022.

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.