Categories
Uncategorized

la France lance une déclaration commune internationale pour l’aviation

Ce vendredi 4 février, lors du Sommet de l’aviation organisé par la présidence française de l’Union européenne, le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a présent ce qu’il surnomme la Déclaration de Toulouse . Il s’agit d’un engagement commun dimension internationale, runissant des acteurs publics et privés du secteur aéronautique, pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Dj discute en 2019, lors de la dernière assemblée triennale de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), c’est un acte ambitieux et inditaffirme pourtant le ministre.

La liste actuelle de signataires se compose de 146entreprises et associations privées, telles que Safran, Airbus ou Shell, et de 42tats, dont les 27tats membres de l’Union européenne et huit autres pays rattachs la Conférence européenne de l’aviation civile (Ceac) . Le Canada, le Maroc, les tats-Unis ou encore la Gorgie font galement partie des signataires. Il reste un travail de conviction mener, un plus large consensus international trouver, concède Jean-Baptiste Djebbari, tout en précisant tre dj en discussion avec le Brésil, l’Inde ou encore l’Afrique du Sud. Si elle affirme une intention commune de décarbonation du secteur, la Déclaration de Toulouse n’engage cependant aucune action concrète de la part des signataires. Cela tant, elle appelle bien ces derniers mobilisateurs tous les partenaires du monde entier pour travailler ensemble l’adoption d’un objectif ambitieux à long terme de neutralité carbone, formellement, lors de la prochaine assemblée de l’OACI, en septembre prochain.

Concrètement, le Sommet de l’aviation et sa déclaration font l’impasse sur la solution indispensable pour réduire les missions du secteur ds maintenant et un niveau cohérent avec l’objectif 1,5C [de l’Accord de Paris]: la limitation du trafic ariencommente Sarah Fayolle, chargée de campagne transports Greenpeace France, dans un communiqué. En préférant se cacher derrière des fausses solutions, comme l’avion vert ou la compensation carbone, les “responsables” politiques et économiques ont fait de ce sommet une nime opération de diversion et de écoblanchiment. Concernant l’orientation des engagements de la Déclaration de Toulouse, Jean-Baptiste Djebbari a, en effet, pris l’exemple des dispositions du plan aro. Lanc en juin2020, il consacre 1,5milliard d’euros sur trois ans au développement de carburants alternatifs au krosne et au déploiement, horizon2035, de la nouvelle génération d’avions sobres en carbone.





Article publié le 04 février 2022

.

Leave a Reply

Your email address will not be published.